Le format AMP, apparu en 2016, avait pour vocation d’aider les internautes à trouver plus rapidement une information. Or Google s’est aperçu que certains petits malins détournaient l’utilisation des pages AMP. Résultat : les règles sont aujourd’hui plus strictes.

Format AMP : qu’est-ce que c’est ?

Pour mieux comprendre, revenons un instant à la création du format AMP. Lancé en 2016, l’Accelerated Mobile Pages est un format qui permet de charger plus rapidement des sites sur Google et ainsi d’améliorer l’expérience utilisateur sur mobile. Car c’est aujourd’hui bel et bien sur leur smartphone que sont les internautes. Pour autant, auparavant, si le responsive design permettait une consultation plus agréable des sites, le temps de chargement n’était pas encore optimal. L’AMP propose peu de code et se charge donc plus vite. En outre, la page AMP diffusée dans un carrousel d’actualités permet en un clin d’oeil de retrouver son information, c’est pourquoi toute agence webmarketing a pu préconiser cela à ses clients.

Quel changement à présent ?

Google a décidé récemment de durcir le ton. Pourquoi ? Tout simplement parce que certains utilisateurs ont fait le choix de contourner l’utilisation d’AMP pour leur référencement naturel. Or, ne pas appliquer les règles dictées par Google n’est jamais du goût du moteur de recherche. Concrètement, pour leur référencement Google, certains professionnels ont choisi de ne pas proposer un contenu complet pour ensuite envoyer vers leur page mobile classique. Or l’idée n’est justement pas de diriger vers ce type de page mais vers une page spécifique au format AMP. En conclusion, Google sera dorénavant plus vigilant. Si le résultat dans son moteur renvoie vers une page différente, alors le résultat de recherche n’apparaît plus dans le carrousel et devient un résultat lambda parmi les autres.

Découvrez nos prestations en référencement naturel !

Les consultants SEO Wedig mettent en œuvre leur expertise technique pour optimiser le positionnement des sites web dans les résultats des moteurs de recherche.