On annonce une hausse de 31% pour le programmatique en 2017. Rien de vraiment étonnant à cela lorsque l’on sait à quel point le ciblage est efficace en matière de publicité sur le web.

Le programmatique : l’axe majeur pour faire du display

La progression annoncée marque bien une tendance de cette année 2017 en matière de display. Et le programmatique va prendre une part toujours plus importante. En effet, alors qu’en 2016 il représentait 51% du display, on estime qu’il représentera 58% des dépenses en 2017. A noter qu’aux Etats-Unis, on estime même qu’il représentera 70% des dépenses display. Signe d’une évolution permanente, en 2012, le programmatique ne correspondait qu’à 5% des dépenses. Un enjeu de poids pour votre agence webmarketing rennes qui n’aura d’autre choix que de surfer sur la vague.

Un temps d’avance pour les Etats-Unis

On le sait, de nombreuses tendances en matière de webmarketing nous viennent des Etats-Unis. Une fois de plus, l’avance est confortable puisque ce sont d’ores et déjà 62% des dépenses display qui sont attribuées au programmatique. Votre agence webmarketing va devoir s’inspirer de cet exemple pour que vous puissiez générer du trafic et, à terme, transformer bien sûr.

Pourquoi une telle évolution ?
La programmatique a toute sa place dans le travail de votre agence digitale rennes. Et cela pour deux raisons : d’une part, cette stratégie s’adapte à cette tendance qui consiste à personnaliser toujours plus pour séduire l’internaute, harcelé de pubs en permanence. D’autre part, ce sont les évolutions techniques qui permettent au programmatique de prendre une telle ampleur. C’est ainsi que le programmatique mobile devrait rapidement exploser.