Optimiser et tracker son tunnel de conversions grâce à Google Analytics

Google Analytics fait partie des nombreux outils utilisés par l’agence web seo Wedig. Cet outil webanalytics d’analyses et de mesures donne des informations intéressantes qui, bien maîtrisées par Wedig, expert referencement, permettent d’optimiser le tunnel de conversion présent sur le site web des entreprises.

Comprendre le tunnel de conversion

Le tunnel de conversion est un processus qui amène l’internaute, par étapes successives, à réaliser l’action souhaitée par l’entreprise. La conversion est effective quand le visiteur devient actif et amène à sa conclusion l’achat en ligne, le remplissage de formulaire ou l’inscription à la Newsletter proposés. Ce processus est aussi appelé entonnoir de conversion, cette expression évoquant encore plus clairement le guidage menant l’internaute jusqu’à un point précis.

Abandons lors du tunnel de conversion : les principales raisons

Wedig décèle tous les éléments qui peuvent perturber ou mettre mal à l’aise l’internaute. Cela cause presque toujours l’interruption définitive du processus en cours.

Un formulaire trop intrusif ?

L’internaute est de plus en plus réticent à communiquer des renseignements sur sa vie privée, surtout s’il n’en voit pas la nécessité.

Des questions mal comprises ?

Le vocabulaire utilisé est-il limpide et les formulations bien explicites, quel que soit le niveau de compréhension et l’habitude informatique du visiteur ?

Un processus trop long ?

L’entreprise, dans son désir de collecter le maximum de renseignements sur le consommateur, propose de compléter des formulaires jugés interminables. Les informations demandées gagnent souvent à être limitées et complétées ultérieurement.

Une création de compte forcée ?

La création de compte est un engagement qui peut être ressenti comme imposé. Ce processus n’est pas toujours indispensable pour une action unique. Dans tous les cas, l’internaute préfère se voir proposer le choix.

Tracker les conversions grâce à Google Analytics

Google Analytics est un vrai champ de mines pour qui n’a jamais fait de formation webmarketing rennes. Et lorsqu’il s’agit d’attribuer les conversions, alors les choses se compliquent fortement.

Les canaux et les points de contact se multiplient, un  des enjeux stratégique est d’évaluer l’apport de chaque canal à la conversion. Cette évaluation peut être réalisée grâce à la définition d’un modèle d’attribution pour analyser la conversion d’un site. Découvrons quels modèles peuvent être mis en place.

Google Analytics un puissant outil d’analyse

Si vous avez choisi d’être présent sur le web, votre agence seo rennes se doit de réaliser des analyses. Cela lui permet de savoir d’où viennent vos visiteurs et de connaître quelques mots clés saisis, même si Google est devenu avare en la matière. Cela permet également de connaître la durée des visites, le taux de rebond, de sortie, etc., afin de déterminer si le site est efficace. Mais, lorsque l’on souhaite savoir de quelle manière on convertit, force est de constater qu’à l’ère du multicanal, tout se complique.

Qu’est-ce qu’un modèle d’attribution ?

Votre agence e-marketing doit pouvoir définir un modèle d’attribution. Cela signifie qu’elle doit déterminer quel canal a permis de convertir, qu’il s’agisse de générer une vente, une inscription, ou toute autre action attendue de l’internaute. Concrètement, aujourd’hui, ce dernier peut tout à fait faire une recherche sur Google et cliquer sur un lien naturel puis revenir et cliquer sur une campagne adwords et passer, entre les deux, par un comparateur. La question est de savoir quel canal est réellement à l’origine de la transformation. Votre agence digitale doit alors choisir un modèle d’attribution pour savoir d’où vient la vente.

Les différents modèles d’attribution

  • L’attribution au dernier clic : méthode la plus simple, elle consiste à considérer que c’est le dernier site par lequel l’internaute est passé avant de commander qui a converti. Grâce à un outil webanalytics, on retrouve aisément cette information.
  • L’attribution au premier clic : cette fois, on rend à César ce qui est à César. C’est bien le premier canal qui est considéré comme étant celui qui a permis de convertir. Il est cependant moins utilisé que le précédent.
  • L’attribution linéaire : ici, on considère que chaque point de contact a eu une influence sur le comportement de l’acheteur. Certes, cela ne tient pas compte du fait qu’un canal a pu avoir plus d’importance dans la conversion, mais cela permet de visualiser le cheminement de l’internaute.

Il existe d’autres modèles d’attribution qui permettent de mieux cerner le comportement de vos visiteurs. Pour en savoir plus, n’hésitez pas à contacter nos experts.

Des tunnels de conversion concluants avec Wedig

Les experts Wedig, riches d’une longue expérience en webmarketing, déterminent des plans d’action efficaces pour lever les facteurs bloquants et optimiser les taux de conversion des sites des entreprises. Avec Wedig, le tunnel de conversion est un entonnoir efficace débouchant sur la concrétisation des résultats souhaités par l’entreprise.

Nous vous accompagnons également sur la mise en place des différents modèles d’attribution afin de pouvoir tracker les conversions sur Google Analytics