Waze, un canal de publicitaire à considérer pour votre webmarketing local

Vous connaissez certainement Waze, ce GPS de Google qui vous alerte en temps réel sur le trafic grâce aux contributions des conducteurs. Aujourd’hui, plus de 7 millions de conducteurs utilisent cette application. Naturellement, les annonceurs et les agences webmarketing s’y intéressent de plus en plus.

Des consommateurs toujours dans leur voiture ?

Il apparaît aujourd’hui que les actifs passent en moyenne deux heures dans leur voiture chaque jour dans le cadre des déplacements domicile-bureau. Cela représente le temps moyen passé devant la télé. Votre agence e-marketing l’a parfaitement compris, il faut à présent s’intéresser à cette cible. Car ces conducteurs sont connectés. Avec plus de deux millions d’utilisateurs réguliers chaque mois en Île-de-France et plus de 7 millions dans toute la France, le potentiel de Waze est énorme.

Attirer les clients en magasin avec Waze

Difficile aujourd’hui d’imaginer une application avec tant d’utilisateurs ne pas profiter de cette audience pour faire de la publicité. Waze se positionne sur la publicité web locale avec l’objectif d’attirer les utilisateurs se trouvant sur un certain périmètre dans la boutique de l’annonceur. Il s’agit donc d’un levier à considérer lors de la définition d’une stratégie web-to-store. Tandis que vous serez sur le chemin du retour du travail pour rejoindre votre domicile, une grande enseigne va tenter de vous séduire. Vous passez à côté de Darty ? Waze vous affiche l’offre du moment. Vous passez devant un restaurant ou un cinéma, un pins vous indique leur présence. Des magasins comme Lidl ont parfaitement compris l’intérêt de Waze et proposent depuis 2015 des publicités afin d’inciter les conducteurs à s’arrêter pour profiter d’offres promotionnelles. Si votre agence digitale vous propose d’être présent sur Waze, vous comprendrez à présent pourquoi il s’agit d’un enjeu essentiel pour votre trafic en magasin.

A/B testing : l’outil de votre agence webmarketing pour améliorer la conversion

Quel que soit le support utilisé (site Web, email, application mobile…), il est difficile de concevoir du premier coup un support totalement efficace et au maximum de ses performances. Par ailleurs, les tendances et les habitudes des utilisateurs sur le web évoluent de façon continue, les supports proposés doivent donc évoluer en conséquence. L’A/B testing permet de répondre à ces problématiques, cette méthode webanalytics est un passage obligatoire pour affiner sa stratégie et convertir toujours plus.

Qu’est-ce que le A/B testing ?

Cette méthode peut s’appliquer dans différents domaines du web. Mais force est de constater que dans le cadre d’un site e-commerce, elle peut tout simplement devenir indispensable. Le concept est de réaliser des tests pour comprendre quelle version d’un contenu ou d’un élément (bouton, image, lien…) en ligne a la plus d’impact. Cela nécessite de réaliser une analyse précise des résultats pour faire ressortir la solution la plus pertinente.

A/B testing : pour tester quoi ?

Concrètement, on peut tester énormément de choses de cette manière. Si l’on évoque toujours le e-commerce, votre consultant webmarketing va tenter de déterminer quelle fiche produit permet de mieux vendre. Cela va passer par la présentation de la page, le nombre de photos, la présence ou non de vidéos, etc. Le test est réalisé durant un certain temps pour chaque présentation et, à la fin, on détermine quelle forme de fiche produit a généré le plus de ventes. Le A/B testing dans le e-commerce permet également de définir la structure même du site. Menu en haut ou latéral, menu déroulant ou non, couleurs utilisées, mise en place d’une aide en ligne ou pas, tout peut être testé par un expert web analytics.

Quid des campagnes AdWords ?

Pour booster votre e-commerce, vous aurez certainement envie de lancer une campagne AdWords. Là encore le A/B testing est primordial. L’objectif est de déterminer quelle annonce transforme le plus. Dans le cadre d’une campagne adwords, le titre et le message délivré ont toute leur importance, il est essentiel de savoir quels termes auront le plus d’impact sur la cible.

Comment votre agence de marketing digital peut-elle développer votre e-commerce ?

Qubit, un opérateur de technologies de personnalisation marketing, a réalisé une vaste étude pour mieux comprendre comment améliorer son e-commerce et tenter de lutter contre des géants du secteur tels qu’Amazon.

Une analyse de 2 milliards de parcours clients à la loupe

Qubit est allé très loin dans sa démarche puisqu’il a analysé pas moins de 120 millions d’actes d’achat. Cette étude web analytics permet de mieux comprendre le parcours du client et le revenu par visiteur afin d’imaginer les axes d’amélioration pour convertir toujours plus. Il s’avère qu’en optimisant les sites e-commerce et en visant une personnalisation plus pointue, une agence e-marketing peut ambitionner une augmentation de 6% de chiffre d’affaires pour ses clients.

Comment booster son e-commerce ?

Selon cette étude, il est indispensable d’adapter son message au client pour l’inciter à acheter. Et cela passe par le fait d’encourager les achats d’impulsion, notamment en indiquant des stocks faibles. Qubit estime que le revenu par visiteur peut augmenter de 2,9% si la rareté du produit est mise en avant. Il est également possible de jouer sur la limite de temps, avec des ventes flash par exemple, cela pourrait augmenter le revenu par acheteur de 1,5%. Autre point mis en avant : travailler sur les produits tendance et les recommandations. Cet axe incitatif permet là encore d’augmenter le revenu par visiteur du site. En revanche, l’étude souligne que votre agence digitale ne doit pas tout miser sur l’esthétique. En effet, jouer sur les boutons et la navigation ne suffit pas. Pire, cela peut avoir pour effet, à terme, de détourner les visiteurs vers d’autres sites e-commerce. Au final, l’objectif est bien sûr de personnaliser sa démarche, c’est ce qui fera la différence et permettra de lutter contre des poids lourds du secteur du e-commerce et d’augmenter sensiblement son chiffre d’affaires.

Phygital : une stratégie à privilégier par votre agence webmarketing ?

Phygital, ce terme ne vous dit peut-être rien et pourtant, cela pourrait être la clé de votre réussite en travaillant les divers canaux à votre disposition. Comment cela fonctionne-t-il ? C’est ce que nous allons découvrir.

Qu’est-ce que le phygital ?

Il s’agit de la contraction de physique et digital. Cette stratégie digitale mise à la fois sur le point de vente physique et sur les techniques digitales. L’objectif est ainsi de digitaliser son point de vente pour le rendre plus attractif, plus performant et attirer de nouveaux clients. Votre agence digitale vous a certainement parlé de l’UX sur votre site internet ? Il s’agit à présent d’améliorer l’expérience utilisateur en magasin grâce à la technologie.

Phygital : les techniques à mettre en place

Votre agence webmarketing va vous proposer diverses solutions pour rendre votre point de vente plus moderne, plus vivant, plus interactif. Nombre de commerces n’ont pas l’espace suffisant pour mettre tout leur stock en rayon. L’apport d’une borne digitale avec un catalogue complet peut permettre d’augmenter très sensiblement le chiffre d’affaires. Nombre de commerces ont déjà fait le choix de s’équiper d’une telle technologie. Mais ce n’est pas tout. On peut intégrer dans son magasin des gondoles, des étiquettes ou des linéaires intelligents pour réaliser des analyses plus pointues du comportement de l’acheteur. Le phygital met également en avant la stratégie cross canal. Pour votre agence e-marketing, il s’agit de gérer au mieux ses stocks en mettant en place la commande sur internet que l’on peut se faire livrer ou venir cherche en magasin. Si cela permet de faire revenir les internautes en magasin, la phygital permet à ces derniers de disposer d’un nombre de données beaucoup plus importants sur les clients physiques afin d’adapter son commerce physique aux besoins réels des clients comme on le fait aujourd’hui massivement sur internet.

Temps fort commercial, la Saint-Valentin est un enjeu majeur pour votre business en ligne

Si vous avez une activité B to C, vous savez que la Saint-Valentin est un moment important pour les e-commerçants. Après Noël et les soldes, la fête des amoureux représente un gain important, impossible de rater ce moment phare. Certes la Saint-Valentin n’a pas lieu avant plus de trois mois, cependant comme tous les instants forts pour le business, cet évènement doit se préparer bien à l’avance afin de mettre en place le dispositif le plus performant possible pour en tirer un maximum de bénéfices. Ce billet relate ce qui a le mieux marché à la Saint-Valentin 2017 afin que vous puissiez tirer les bons enseignements pour l’année 2018. Voici donc comment les marketeurs ont du s’y prendre pour booster les ventes de leurs clients.

AdWords pour booster ses ventes

Au moment de la Saint-Valentin, pour être visible, une campagne adwords s’est naturellement imposée. 93% des internautes utilisent Google pour faire leurs recherches, impossible de passer à côté de ce moteur. Mieux, 52% de ces internautes cliquent sur des liens commerciaux. Autant utiliser cette ressource qui permet en outre une gestion de campagne adwords parfaitement ciblée et personnalisée, tant en matière de contenu que de budget. De plus, Google AdWords est un outil qui permet de connaître les recherches des internautes, c’est un atout non négligeable pour votre consultant webmarketing qui peut ainsi orienter sa communication.

Une attention particulière pour les mobinautes

Si une campagne AdWords doit prendre en compte un certain nombre de données, votre agence e-marketing doit également pouvoir tenir compte du comportement de la cible, et notamment du device utilisé. Alors que les recherches sur ordinateur ont augmenté de 32% au moment de la Saint-Valentin, les recherches sur mobile ont, quant à elles, augmenté de 65%. Vous l’aurez compris, le format de vos annonces doit être adapté à ce support. Et Google vous aide puisque depuis le 31 janvier 2017, la diffusion d’annonces textuelles grand format est généralisée, il est ainsi possible de créer une annonce plus complète sur mobile.

Campagne AdWords, emailing, comment booster les ventes d’un site e-commerce ?

Si le secteur du e-commerce est en croissance constante, il est surtout en pleine mutation. Difficile aujourd’hui de lancer un site et de le laisser vivre sans lui apporter des changements. Mais pour faire évoluer un site, il faut investir.

Les évolutions nécessaires d’un site e-commerce

Les modes de consommation changent, les internautes se transforment en mobinautes, ils sont présents sur les réseaux sociaux, un site e-commerce ne peut rester figé s’il souhaite réussir. Le défi de votre agence webmarketing est de détecter les axes d’améliorations. Cela passe naturellement par une stratégie marketing qui va faire gagner en visibilité. Campagne adwords, emailing, Facebooks ads et posts sur les divers réseaux sociaux, la concurrence est rude, il faut aller chercher l’internaute là où il se trouve. Autre défi d’une agence e-marketing : trouver la bonne cible. Cela demande une étude poussée et une analyse complète des data à disposition. Le site lui-même doit évoluer. Responsive design pour toucher une cible toujours plus mobile, amélioration de l’UX avec une optimisation de l’ergonomie, etc. Le référencement aussi doit être travaillé par votre agence seo. Cela passe notamment par la création de contenus pertinents. Mais tout ceci a un coût. Comment faire pour le supporter ?

Comment trouver les fonds pour réinvestir en permanence dans son e-commerce ?

Le e-commerce est un cercle vicieux. Il faut travailler son marketing et son référencement pour être visible et transformer. Mais il faut transformer pour pouvoir réinvestir. Aujourd’hui, les sites e-commerce tentent de se diversifier pour gagner cet argent nécessaire à la communication. Certains monétisent leur site en plaçant des publicités. D’autres font le choix des marketplaces à l’image d’Amazon qui reste l’un des sites les plus visités au monde. Pour de nombreux e-commerçants, il est difficile de se satisfaire de ses simples ventes pour pouvoir réinvestir dans le marketing, il est donc tout naturel de trouver des solutions complémentaires pour assurer sa pérennité.

Le cas AuchanDrive.fr : guider le trafic vers la conversion

Sur le site internet d’Auchan qui permet aux consommateurs de faire leurs courses en ligne, des partenariats ont été mis en place avec des marques. Et force est de constater que l’utilisation de data a boosté les ventes.

Le ciblage d’Evian

Evian a une cible bien particulière : les jeunes mamans. Cible parfaite puisqu’elle se renouvelle en permanence, elle a fait l’objet d’une réflexion chez les webmarketeurs d’Evian pour trouver la solution la plus pertinente. Concrètement, l’agence webmarketing en charge de ce travail a collaboré avec AuchanDrive.fr afin de déceler les habitudes d’achats en analysant le parcours client. Mais ce n’est pas tout. Les articles mis dans le panier au moment de la commande et les mots clés recherchés sur le site ont été utilisés dans un but précis : identifier si l’on avait affaire à une jeune maman. Exemple typique : si la cliente derrière son ordinateur faisait une recherche de couches, elle était dans la cible. Alors une offre apparaissait avec un jeu-concours, sans pour autant mettre à mal l’experience utilisateur. Le taux de conversion pour les clientes ayant été touchées par cette publicité d’Evian a été 2,4 fois plus importants que celui les autres.

Diadermine et son panier de courses offert

Votre agence e-marketing pourrait également s’inspirer de la démarche de Diadermine. Après avoir ciblé les personnes susceptibles d’acheter ses produits, la marque a proposé aux personnes ayant acheté au moins un produit Diadermine de gagner un panier de courses sur AuchanDrive.fr. Résultat : +5,65% de conversion.

D’autres marques utilisent le ciblage pour multiplier leurs ventes et le concept semble être pertinent. Il ne reste plus qu’à voir avec votre agence digitale dans quelle mesure un partenariat de ce type pourrait être mis en place.

La technique au service du référencement naturel – retour sur le salon Que du Web

Le 27 et 28 avril 2017 a eu lieu le salon Que du Web à Deauville. Afin de rester à la pointe votre agence digitale y a participé. Au programme : nouvelles pratiques seo, structuration de site web, gestion de projets et retours d’expériences. Cet article est le retour de la conférence sur « Les défis les pus fréquents dans l’implémentation de HTTPS» de Natalia Zhukova.

Le HTTPs mieux sécuriser votre site et être mieux vu par Google et vos clients

Mettre en place le HTTPs sur votre site est devenu une nécessité aux yeux de Google. Il permet à votre site d’être mieux référencé et de gagner en confiance client.

La sécurité

Il permet de sécuriser les échanges de données entre le navigateur et le serveur en cryptant les données. Cette mise en place est nécessaire sur des sites d’e-Commerce et est destinée à se globaliser à tous les sites web.
Mettre en place ce système vous permettra d’éviter qu’une personne malveillante duplique votre site et donc récupére les informations de vos clients.

Le gain en référencement naturel

Aux yeux de Google la mise en place d’une connexion sécurisée est devenue source de confiance ! Il mettra donc en valeur une page sécurisée plutôt qu’une page simple. Si vous souhaitez augmenter votre positionnement dans les serp de google opter donc pour un site en HTTPs (sur toutes les pages).

Gain en crédibilité client

Depuis Janvier 2017 les navigateurs comme chrome marquent les pages, demandant un mot de passe comme << non sécurisées >> en cas de connexion non HTTPS. Cette pénalité est vouée à être appliquée à toutes pages non sécurisées. Voir ce genre de message refroidira les internautes et ils préféreront acheter sur un site sécurisé plutôt que sur le votre site.

 

Mise en place du HTTPs

Pour la mise en place de cette technologie Wedig agence webmarketing vous accompagne afin d’éviter les erreurs courantes et donc pénaliser votre référencement naturel.

Les erreurs rencontrées lors d’un passage en HTTPs

– Le contenu mixte : Le contenu mixte va bloquer les ressources appelées et http (images, css, vidéo, …). Certaines parties voir tout votre site peut se retrouver bloquer. De plus le navigateur et Google considérerons que le site n‘est pas sécurisé.

 

– Redirection : sans redirection correctement installée votre site aura deux versions une http et une https, vous aurez donc des contenus dupliqués.
– Problèmes liés au certificat : Dans le cas ou un certificat n’est pas renouvelé, votre site se verra afficher l’erreur : « Cette connexion n’est pas certifiée » l’accès à votre site s’en verra affecté directement.

Choisir Wedig agence digitale pour votre migration sous HTTPs

Afin d’éviter les erreurs pénalisant votre site, Wedig propose de vous accompagner dans votre migration grâce à l’accompagnement d’expert seo. Vous profiterez d’un accompagnement complet sur les aspects techniques liés au référencement naturel et sur les performances de votre site.

Chiffres du e-commerce en 2016 : un rapport riche d’enseignements pour votre agence webmarketing

La Fevad a récemment publié les chiffres du e-commerce en 2016. Sans surprise, ceux-ci sont en hausse, les consommateurs étant toujours plus attirés par le choix et les prix proposés en ligne.

Une croissance de +14,6% en 2016

Le e-commerce se porte bien. il se porte même de mieux en mieux. En 2016, il a engrangé 72 milliards d’euros, soit une croissance de 14,6% par rapport à 2015. En termes de transactions également la hausse est importante. Avec 33 transactions par seconde, la croissance annuelle est de 23%.

Noël, une période clé pour le e-commerce

Si vous avez-vous-même une boutique en ligne, vous avez certainement noté cette montée en pression à l’approche de Noël. Pour une agence webmarketing, il s’agit d’une période clé durant laquelle les efforts doivent être accentués. Newsletters, campagne adwords rennes, présence sur les réseaux sociaux, il faut être partout. Car, selon la Fevad, 20% des ventes en ligne sont réalisées durant la période de Noël. Et cela touche un public toujours plus large puisque 73% des e-acheteurs ont acheté au moins un cadeau pour Noël sur une boutique en ligne.

E-commerce ou m-commerce ?

Toujours selon la Fevad, 80% des e-commerçants ont une version mobile de leur site. En 2017, on a presque envie de dire que ce n’est pas suffisant. Si vous faites partie des 20% restants, contactez de suite une agence webmarketing rennes qui saura vous accompagner. Aujourd’hui, impossible de ne pas s’adresser aux mobinautes qui sont toujours plus nombreux. Dans le cadre d’un stratégie marketing, il semble également essentiel de répondre toujours mieux aux attentes des internautes, notamment en développant le click-and-collect.

Pourquoi votre agence webmarketing Rennes vous propose Google Shopping

Aujourd’hui, les propriétaires de boutiques en ligne se demandent naturellement si Google Shopping est une bonne solution pour vendre. En termes de visibilité, il semble en effet que ce service soit devenu quelque peu incontournable.

Google Shopping, du gratuit au payant

A l’origine, Froogle, devenu Google Product Search, était un service gratuit qui permettait de rendre plus visibles ses produits. Comme de nombreux services Google, celui qui fut rebaptisé Google Shopping en 2012 est devenu payant. Pour une agence webmarketing rennes, le travail s’est naturellement compliqué. En effet, il ne s’agit aujourd’hui plus simplement de proposer un Excel avec toutes les données, il faut aussi gérer les enchères comme pour une campagne adwords. Car être sur Google Shopping, c’est bien. Mais être le plus visible possible, c’est mieux !

Comment réussir sur Google Shopping ?

Le travail de votre agence webmarketing va consister à vous faire choisir un nom de produit explicite afin qu’il soit trouvable. En termes de prix, n’oublions pas que Google Shopping est un comparateur. Si vous êtes deux fois plus cher que les autres, il sera difficile de vendre. Pour autant, ne baissez pas trop les prix car il faudra aussi payer Google qui prend de l’argent à chaque clic (comme pour AdWords). L’image doit bien sûr être soignée pour donner envie d’acheter. Mais ce n’est pas tout. Concrètement voici les étapes pour réussir sur Google Shopping :

  • Améliorer l’expérience utilisateur
  • Bien remplir son flux de produits selon les exigences de Google
  • Miser sur le local si vous avez aussi une boutique physique
  • Avoir un service irréprochable pour générer des avis positifs
  • Bien ajuster ses enchères pour être présent sans dépenser trop
  • Personnaliser sa campagne