Tweet Deck, l’application de votre agence digitale pour ajouter des vidéos

TweetDeck est un outil reconnu par les utilisateurs de Twitter qui souhaitent gérer leurs comptes sur ce réseau social. Aujourd’hui, on peut ajouter des vidéos grâce à une évolution de l’application.

Qu’est-ce que TweetDeck ?

Bien connue de nombreux amateurs de Twitter, TweetDeck est une application Google Chrome et mobile de Twitter. Elle permet de consulter et de gérer plusieurs comptes Twitter sur une seule et même interface. Pour les professionnels à l’image d’une agence digitale ou d’un expert en réseaux sociaux, cette application conviviale et intuitive est un outil permettant de gagner un temps précieux. On apprécie tout particulièrement cette application pour sa gestion par colonne des différents flux. Dans ces colonnes, on retrouve les favoris, les flux d’actualités, les messages privés, etc. Autre outil intéressant intégré à cette application : la possibilité de recherche par heure ou par date des tweets jugés pertinents. Aujourd’hui, Twitter a jugé nécessaire d’aller plus loin que cette simple gestion multi-comptes.

Des vidéos sur TweetDeck

A présent, Twitter annonce que les utilisateurs, vous-même ou votre agence webmarketing, pouvez télécharger et partager des vidéos sur TweetDeck. Pour les community managers, qui restent naturellement les principaux utilisateurs de cette application, cela permet une fois de plus de gagner du temps mais aussi de disposer d’une fonctionnalité supplémentaire pour animer les réseaux sociaux. D’autant que le concept est simple puisqu’il suffit, sur l’application, de cliquer sur le bouton « ajouter des images ou une vidéo » et de publier.

Les consultants Wedig vous accompagnent pour créer votre ligne éditoriale, fédérer une communauté autour de votre marque et gérer votre e-réputation.

LinkedIn : le plus vieux des réseaux sociaux propose enfin une publicité complète

Alors que LinkedIn a été fondé en 2003, avant Facebook, ce n’est qu’à présent qu’il décline sa publicité pour proposer une offre réellement complète. Il était temps d’exploiter le potentiel de cette plateforme pour professionnels. Voyons ce que les annonceurs vont pouvoir trouver dans l’offre de publicité LinkedIn.

Quand LinkedIn passe au retargeting

Il est toujours étonnant d’imaginer que LinkedIn n’a pas choisi plus tôt d’exploiter le nombre de visiteurs de sa plateforme en développant une publicité plus complète permettant de générer des gains substantiels. Aujourd’hui, qu’importe, ce réseau social rattrape le temps perdu avec 3 formats qui permettent de cibler un internaute qui, d’une manière ou d’une autre, a déjà été en contact avec la marque. C’est ce que l’on nomme le retargeting.

Les nouveaux formats publicitaires de LinkedIn

Tous les réseaux sociaux n’ont pas choisi de fonctionner de la même manière. Aujourd’hui, LinkedIn propose trois formules de publicité en retargeting :

  • Le website retargeting : votre agence digitale intègre le tag LinkedIn Insight sur votre site. Cela vous permet de savoir qui de vos visiteurs sont inscrits sur LinkedIn. Ainsi, lorsqu’ils se rendent sur le réseau social, vous pouvez les solliciter à nouveau via un message publicitaire.
  • L’account targeting : cette fois, c’est votre agence social média qui importe une base de données afin de réaliser une publicité ciblée sur les utilisateurs travaillant dans une entreprise.
  • Le contact targeting : ici, il est possible d’importer sa base de données CRM sur LinkedIn. Cela permet d’être en lien sur cette plateforme avec ses clients et prospects. Certaines plateformes telles que Marketo permettent l’import de ces données.

Et si votre agence webmarketing mettait en place un sondage sur Instagram ?

Instagram est la plateforme tendance du moment. Elle touche toutes les populations même si ce sont encore les 25-34 ans les plus grands utilisateurs. Aujourd’hui, on peut utiliser un sondage sur Instagram, de quoi collecter quelques données utiles.

Le sondage sur la story d’Instagram : comment ça marche ?

C’est assez simple. Il vous suffit de publier une photo ou une vidéo sur Instagram puis d’aller dans les outils pour sélectionner l’icône des stickers. Là, il faut sélectionner le sticker de sondage interactif et rédiger la question. Ici, seules deux réponses peuvent être formulées. Dès lors qu’un internaute arrive sur une story, il peut voir le sondage et y répondre. Les résultats sont affichés en temps réel et seront supprimés au bout de 24 heures.

Quel intérêt pour le webmarketing ?

Votre agence social media devrait adorer ce concept. Pourquoi ? Tout simplement parce que cela permet de réaliser un sondage à moindre coût afin de connaître l’avis de vos clients sur un produit ou sur leur expérience utilisateur, par exemple. Vous vous demandez si vous devez lancer votre prochaine robe en rose ou en violet ? Demandez-le aux internautes sur Instagram ! Vous hésitez sur un produit au chocolat ou au caramel ? Votre agence webmarketing peut vous créer un sondage avec une belle photo de votre produit. De cette manière, le marketing devient totalement naturel. Les internautes n’ont pas l’impression d’être sollicités, ils répondent simplement selon leurs goûts. Cela crée un fort engagement, c’est ce que l’on attend naturellement des réseaux sociaux. Et c’est nettement plus efficace qu’un sondage que vous mettrez sur votre site ou que vous enverrez par mail, même si, bien sûr, le fait qu’il n’y ait que deux réponses limite les questions possibles.

Comment les données d’Instagram influencent la stratégie de votre agence digitale ?

A l’instar de Snapchat, Instagram prend une place toujours plus importante dans le monde des réseaux sociaux. C’est l’occasion de s’intéresser à ses utilisateurs pour mieux les connaître et ainsi mieux cibler sa stratégie digitale.

Instagram, la plateforme qui monte

Avec 700 millions d’utilisateurs dans le monde, Instagram est devenu un média majeur. 59% de ces utilisateurs sont présents chaque jour sur la plateforme pour rechercher des images ou pour publier. Mais quels enseignements peut-on tirer de cette plateforme pour la mise en place d’une stratégie webmarketing ?

Les données à collecter sur Instagram

Selon une étude du Pew Research Center, on découvre que les femmes utilisent plus Instagram que les hommes. 31% d’entre elles utilisent régulièrement cette plateforme contre 24% des hommes. Et ce constat est valable pour tous les âges puisque 23% des adolescentes consultent régulièrement Instagram contre 17% des adolescents. Votre agence social media doit pouvoir tenir compte de ce facteur pour réaliser une publicité web pertinente et ciblée. Concernant l’âge des utilisateurs, on s’aperçoit qu’Instagram touche majoritairement les jeunes avec 55% d’utilisateurs âgés de 18 à 29 ans. 28% des utilisateurs ont entre 30 et 49 ans et 11% entre 50 et 64 ans. S’il faut donc axer sa communication sur les jeunes, il ne faut pas pour autant oublier les seniors qui s’intéressent de plus en plus à cette plateforme et qui constituent ainsi une cible pertinente. Le Pew Research Center nous révèle également que 30% des utilisateurs d’Instagram gagnent entre 50 000 et 74 999 dollars. Cela n’indique pas pour autant que la plateforme touche uniquement les personnes aisées puisque 26% des utilisateurs gagnent moins de 30 000 dollars par an. Enfin, cette étude nous révèle que 32% des adultes utilisateurs vivent en zone urbaine.

Publicité web : comment utiliser les nouveaux formats Messenger Ads ?

Alors que la publicité sur Messenger (la messagerie instantanée de Facebook) est apparue en novembre 2016, c’est cet été que les formats Messenger Ads ont évolué. Découvrons comment fonctionne la publicité web sur Messenger.

Les formats publicitaires sur Messenger

On compte à ce jour 3 formats pour communiquer sur Messenger à savoir les Messenger Ads, les Click to Messenger Ads et les Sponsored Messages. Ces derniers sont, comme leur nom m’indique, des messages sponsorisés qui ont pour vocation de réengager des utilisateurs qui ont déjà eu une expérience avec l’annonceur. Dans ce cas, la marque s’adresse directement à l’utilisateur de Messenger pour lui communiquer une offre promotionnelle. Les Click to Messenger Ads ou Newsfeed Ads permettent à l’utilisateur d’engager une conversation avec l’annonceur. Ce format est également disponible sur Instagram.

Messenger Ads, comment ça marche ?

Pour votre agence social media, Messenger Ads ouvre de très belles portes pour capter de nouveaux prospects. Auparavant, les publicités sur Messenger se faisaient en interne, sur l’application, et mettaient en relation la marque et l’utilisateur. Aujourd’hui, c’est tout le réseau Display qui devient accessible aux annonceurs. Messenger accueille donc la publicité la plus classique du monde. Un message apparaît, l’internaute clique et se dirige vers la landing page du site. Une aubaine quand on sait qu’une part considérable d’internautes est quotidiennement sur les réseaux sociaux et leur messagerie instantanée. A ce jour, Messenger compte 1,2 milliards d’utilisateurs actifs. Pour les agences de communication, le potentiel est énorme, impossible de faire fi de cette plateforme dans le cadre de la mise en place d’une stratégie digitale.

Quel rôle jouent les réseaux sociaux aux différentes étapes du parcours client ?

Les réseaux sociaux sont des plateformes extrêmement fréquentées au quotidien par les internautes. Et l’on s’aperçoit qu’elles ont un impact fort sur la prise de décision dans le cadre d’un achat et qu’elles sont également très présentes après l’achat.

L’impact des réseaux sociaux sur l’acte d’achat

58% des Français considèrent que les réseaux sociaux jouent un rôle majeur dans le parcours de l’acheteur. Si 57% des consommateurs utilisent les moteurs de recherche pour découvrir une marque et ses produits, ils souhaitent aussi connaître les avis des autres internautes avant de se lancer. Cette fois, c’est sur les réseau sociaux qu’ils se rendent. Ainsi, 46% des consommateurs cherchant un avis le font sur un réseau social. Concrètement, de manière générale, l’acheteur s’informe sur Google, consulte un comparateur pour comparer les prix et se rend sur Facebook ou Twitter pour trouver des avis.

Et après l’achat ?

Là encore, les réseaux sociaux sont très visités, votre agence de marketing digital doit vous inciter à réaliser une veille pour réagir le plus rapidement possible. Les internautes vont partager leur achat et dire combien ils sont satisfaits, mais ils ne vont pas non plus hésiter à se plaindre si le processus d’achat ne s’est pas déroulé correctement. Produit non conforme, délai de livraison trop long, vous devez vous tenir prêt à répondre afin d’éviter que la viralité ne joue son rôle. Mais le consommateur va aussi s’adresser à vous sur les réseaux sociaux pour un SAV, une réclamation, etc.

Quels enseignements tirer ?

En découvrant le parcours de l’internaute sur les réseaux sociaux, on s’aperçoit qu’une vigilance de tous les instants est de mise. Lors de la phase de recherche, il faut être présent, mettre en confiance et tout mettre en œuvre pour convertir. Après l’achat, il faut rester disponible et échanger sur un éventuel problème rencontré ou valoriser un client satisfait qui peut devenir un ambassadeur de votre marque.

Snapchat, des données démographiques à analyser pour votre agence digitale

Snapchat est devenu un des réseaux sociaux incontournables aujourd’hui. Si Facebook et Twitter ont toujours leur place, force est de constater que Snapchat est aujourd’hui capable d’apporter des données démographiques essentielles pour la mise en place d’une stratégie digitale.

Snapchat, une plateforme incontournable ?

10 milliards de vidéos vues par jour, voilà ce que représente aujourd’hui Snapchat. Cela représente une augmentation de 8 millions par rapport à 2015. 100 millions de personnes sont quotidiennement sur cette plateforme durant environ 30 minutes. On estime même qu’aux Etats-Unis, d’ici fin 2017, les utilisateurs seront plus nombreux que sur Twitter et Pinterest. Vous l’aurez compris, une agence social media ne peut faire fi de ce réseau.

Quelles données recueillir sur Snapchat ?

Tout d’abord, votre agence digitale peut s’intéresser à l’âge des utilisateurs. Il s’avère que 50% des utilisateurs de ce réseau social ont moins de 25 ans. Les 35-54 ans ne sont plus que 12% sur cette plateforme tandis que seuls 2% des plus de 55 ans utilisent Snapchat. Une information essentielle pour trouver un angle de communication. Attention toutefois, plus de 50% des nouveaux utilisateurs ont plus de 25 ans, ce paramètre est à prendre en considération. Si les données liées à l’âge ne sont pas publiées, le PDG de la plateforme annonçait en 2013 que 70% des utilisateurs étaient des femmes. Là encore, cela peut influencer la stratégie de votre agence webmarketing. Pour aller plus loin, Harvard avait réalisé une étude en 2015. Il en ressortait, aux Etats-Unis, que les utilisateurs de Snapchat étaient majoritairement blancs, républicains et que les étudiants à l’université étaient plus présents sur la plateforme que les autres jeunes.

Comment une agence social media permet aux internautes de s’informer ?

Le monde de l’information a bien changé. Si certains lisent toujours les journaux où considèrent le 20 heures comme un incontournable, force est de constater que l’on se tourne aujourd’hui massivement vers internet pour s’informer. L’institut Pew Research a mené une étude pour comprendre comment les internautes consomment l’information.

Les médias sociaux : un support d’information ?

Les réseaux sociaux n’ont pas encore supplanté les sites d’information mais la tendance risque de s’inverser sous peu. En effet, selon cette étude, 36% des internautes vont directement sur le site du média qui les intéressent contre 35% qui y accèdent par Facebook et autre réseau social. Le constat est clair : pour diffuser de l’information et la partager, votre agence social media doit privilégier une stratégie multicanale. En revanche, on découvre que les moteurs de recherche sont bien loin derrière. Est-il utile de faire une campagne adwords pour un média d’information ? On peut naturellement se poser la question.

Facebook, une source d’information ?

On note à travers cette étude le poids de Facebook. En effet, Pew Research s’est intéressé à la manière dont les sondés mémorisaient les sources d’information. Lorsqu’on leur demande la source des actualités qu’ils ont consultées dans la semaine, 10% répondant Facebook. Surprenant pour un support qui n’est qu’un relais mais qui semble être considéré comme une source d’information malgré tout. Une fois de plus, pour une agence de marketing digital, impossible de passer à côté de ce site devenu aussi autoritaire.

Quid du partage d’information ?

A l’ère des réseaux sociaux, des likes et du partage, on apprend avec surprise que 30% des personnes qui ont lu une actualité en ligne et qui souhaitent en parler le fond de vive voix avec des proches. Il est intéressant de voir que le monde virtuel peut ainsi impacter le monde physique.

Réseaux sociaux : comment les campagnes publicitaires sont-elles devenues incontournables ?

L’e-publicité est en pleine révolution. Les internautes sont sur les réseaux sociaux, c’est là que vous allez devoir massivement communiquer. Bienvenue dans l’ère du social ads.

Google AdWords est-il mort ?

Non bien sûr, il serait prématuré d’annoncer la mort de ce levier qui a encore de beaux jours devant lui. Continuez à mettre en place et optimiser votre campagne adwords, cela reste un excellent moyen de capter des leads. Pour autant, Google n’est plus seul dans la bataille. Aujourd’hui, le référencement payant social, dont Facebook est le pionnier, prend une place importante dans les stratégies marketing et est tout simplement devenu incontournable.

Les social ads pour mieux vendre

Les social ads constituent une pratique marketing qui offre quelques avantages non négligeables.

  • Un ciblage précis : en choisissant Facebook pour faire de la publicité, votre agence webmarketing utilise un réseau social qui a su développer une publicité toujours plus ciblée. Age, sexe, localisation, centres d’intérêts, ici on construit une publicité sur mesure.
  • Une mise en place simple : quelques clics suffisent pour lancer sa campagne. Bien sûr, il faut ensuite surveiller les retombées pour affiner le paramétrage, mais lancer une campagne n’a jamais été aussi simple.
  • Une gestion parfaite du budget : les social ads permettent de bien maîtriser ses coûts. On définit un budget sur un temps donné et l’on peut apprécier les résultats pour ensuite élargir ou resserrer le budget.
  • Un axe de vente pour tous les secteurs : les social ads touchent tous les secteurs. Assurance, tourisme, web, gastronomie, votre agence e-marketing pourra mettre en valeur votre structure et diffuser massivement vos annonces

Annonceurs, il est plus que temps d’investir les réseaux sociaux !

Comme bien souvent, les Américains ont pris un temps d’avance sur les Français en matière de présence sur les réseaux sociaux. Au regard de la présence massive des internautes sur ces médias, il est plus que temps, pour les annonceurs, d’investir ces plateformes.

Des progrès en matière de présence sur les réseaux sociaux

Tout n’est pas négatif dans l’étude réalisée par Sprinklr et l’agence Just Amazing. En effet, il apparaît que les distributeurs commencent à investir massivement les réseaux. Mieux, le nombre de followers des supermarchés, grands magasins et autres e-commerçants a augmenté de 30% en un an, atteignant ainsi 25,6 millions en 2016. Et l’engagement semble également être au rendez-vous puisque ce taux est multiplié par 5 sur les réseaux sociaux de manière générale et par 11 sur Instagram. Leur agence social media semble avoir trouvé les bons outils pour une présence efficace. Il apparaît ainsi que les contenus sont à présent plus créatifs, certainement mieux ciblés. Car c’est là tout le travail d’un consultant webmarketing : bien connaître sa cible pour apporter un message précis.

Vers une meilleure gestion des horaires de publication

Cette étude révèle des informations sur les horaires dont doit pouvoir s’inspirer votre agence de marketing digital. Il apparaît en effet que les internautes se connectent massivement sur Facebook le matin et le soir tandis qu’ils vont sur Instagram le midi. Respecter ces horaires pourra naturellement augmenter l’engagement et, pourquoi pas, la conversion.

Attention au délai de réponse

Voici un axe d’amélioration majeure pour les distributeurs présents sur les réseaux sociaux. Il a été noté à plusieurs reprises que le taux de réponse était bien trop faible ou que les réponses étaient trop longues. En moyenne, toujours selon cette étude, les Américains répondent sous 1h17 sur les réseaux sociaux. En France, les internautes attendent 3h34. Et lorsque l’on sait que certains professionnels ne répondent pas avant 72 heures, on comprend qu’il reste quelques progrès à faire.