Agence de marketing digital : Mailchimp intègre dorénavant Google AdWords

Mailchimp est un outil de plus en plus complet qui va séduire massivement toutes les agences de communication digitale. Découvrons ce service et ses évolutions.

Qu’est-ce que Mailchimp ?

Pour ceux qui ne connaîtraient pas encore ce service, Mailchimp est à l’origine une plateforme utilisée pour l’emailing. Cette interface de routage permet de piloter des campagnes publicitaires en envoyant des mails de manière ciblée comme votre agence e-marketing peut le faire avec des plateformes telles que Sarbacane. Avec ses différentes offres, Mailchimp s’adapte à chaque structure selon ses besoins réels en matière de nombre d’envois. Mais cette plateforme en vogue depuis quelques années a décidé d’aller plus loin et d’accompagner les professionnels pour conquérir de nouveaux marchés.

Mailchimp et la publicité

Au début de l’année 2017, Mailchimp a intégré la création de campagnes publicitaires sur Facebook. Les Facebook Ads ont le vent en poupe, c’est une manière parfaitement ciblée de trouver de nouveaux prospects. Directement depuis sa plateforme, Mailchimp crée les campagnes publicitaires. Ensuite, votre agence de marketing digital a pu travailler, là encore depuis la plateforme, directement avec Instagram for Business. Non satisfaite de ces évolutions, la plateforme Mailchimp a fait le choix de s’ouvrir à Google. A présent, la gestion campagne AdWords peut également se faire en direct. La fonctionnalité Remarketing Ads permet de s’adresser à un public qui a déjà visité le site à promouvoir. Avec Mailchimp, il est possible de travailler simplement et rapidement sur différents canaux. Cela offre un gain de temps précieux et, surtout, la simplicité de cette plateforme permet à chacun de créer lui-même ses campagnes de pub sur le web.

Les consultants Wedig certifiés Google, mettent en œuvre leur expertise pour faire apparaître votre site dans les premiers résultats des moteurs de recherche avec un coût d’acquisition optimal.

Google Shopping : l’axe incontournable pour le référencement e-commerce ?

Google Shopping est devenu, comme beaucoup de services de ce moteur de recherche d’ailleurs, un incontournable pour les professionnels du marketing digital. Pour cette fin d’année, Google Shopping propose 2 nouveaux reportings qui ne manquent pas d’intérêt.

Analyser les opportunités perdues

Si vous avez déjà créé un compte Google Shopping, vous avez noté que certains produits n’étaient pas éligibles, pour une raison ou pour une autre. Aujourd’hui, il est tout à fait possible de consulter un rapport sur ces produits afin d’avoir connaissance du trafic perdu en ne les activant pas. Ces produits sont classés dans 4 catégories à savoir les produits refusés, inactifs, pas prêts pour la diffusion et prêts pour la diffusion. Parmi ces produits, votre agence conseil peut déterminer les volumes de clics et d’impressions afin de connaître le potentiel de ces mots clés et de déterminer lesquels sont les plus pertinents. Ensuite, il ne reste plus qu’à activer ces mots clés pour le moment en sommeil afin de faire une publicité web efficace.

Obtenir les meilleurs positions

Le référencement est un combat de tous les instants. Et Google Shopping est lui aussi un ring sur lequel il faut lutter pour être le meilleur. Et le meilleur, c’est celui qui a la meilleure place selon les supports. Sur mobile par exemple, c’est l’annonce la plus à gauche qui génère le plus de clics. Un nouveau reporting a été mis en place par Google afin de connaître la part d’impressions absolues, une analyse qui va plus loin que le volume d’impressions totales. En effet, cette fois, il est possible de savoir combien de temps vous passez à chaque emplacement afin de mesurer concrètement la pertinence de votre publicité.

Les consultants Wedig certifiés Google, mettent en œuvre leur expertise pour faire apparaître votre site dans les premiers résultats des moteurs de recherche avec un coût d’acquisition optimal.

Quand l’intelligence artificielle se met au service de votre digital marketing

L’intelligence artificielle apporte de nombreux éléments aux professionnels du marketing pour mettre en place des campagnes toujours plus ciblées et personnalisées.

Qu’est-ce que l’intelligence artificielle ?

L’intelligence artificielle est une technique qui permet de prendre en compte les nombreuses data dont dispose aujourd’hui votre agence digitale. Ordinateurs et autres devices permettent de collecter des données très pertinentes quant aux acheteurs et leurs besoins. L’intelligence artificielle analyse les données à sa disposition afin de permettre d’affiner sa campagne webmarketing et de toucher un public toujours plus ciblé.

L’intelligence artificielle au service des 4P du marketing

Le marketing, dans un monde très concurrentiel, ne peut aujourd’hui se passer de l’intelligence artificielle et des données qu’elle analyse. Grâce à elle, la méthode des 4P* peut s’appliquer de manière plus concrète et plus efficace.
Avec cette intelligence, on peut définir le produit attendu. Mieux comprendre les besoins des consommateurs permet de leur proposer un produit sur-mesure au moment où ils en ont réellement besoin. Pour définir le prix, là encore il faut connaître sa cible, comprendre le seuil psychologique à ne pas dépasser pour que l’internaute achète. Il faut pouvoir jouer sur les prix et les adapter en temps réel. Le placement a aussi une place essentielle dans la démarche d’une agence e-marketing. Quand diffuser une annonce ? Comment s’adapter aux divers canaux de communication pour toucher sa cible ? Voilà certaines des questions auxquelles l’intelligence artificielle peut répondre. Enfin, la promotion liée à tous ces facteur est largement améliorée par l’utilisation de l’IA.

Avec l’intelligence artificielle, le consommateur est pleinement au cœur de la démarche marketing et permet de mieux convertir.

*La théorie des 4P consiste à appuyer sa stratégie marketing sur quatre éléments fondamentaux : le produit, le prix, la promotion du produit et le point de vente.

Waze, un canal de publicitaire à considérer pour votre webmarketing local

Vous connaissez certainement Waze, ce GPS de Google qui vous alerte en temps réel sur le trafic grâce aux contributions des conducteurs. Aujourd’hui, plus de 7 millions de conducteurs utilisent cette application. Naturellement, les annonceurs et les agences webmarketing s’y intéressent de plus en plus.

Des consommateurs toujours dans leur voiture ?

Il apparaît aujourd’hui que les actifs passent en moyenne deux heures dans leur voiture chaque jour dans le cadre des déplacements domicile-bureau. Cela représente le temps moyen passé devant la télé. Votre agence e-marketing l’a parfaitement compris, il faut à présent s’intéresser à cette cible. Car ces conducteurs sont connectés. Avec plus de deux millions d’utilisateurs réguliers chaque mois en Île-de-France et plus de 7 millions dans toute la France, le potentiel de Waze est énorme.

Attirer les clients en magasin avec Waze

Difficile aujourd’hui d’imaginer une application avec tant d’utilisateurs ne pas profiter de cette audience pour faire de la publicité. Waze se positionne sur la publicité web locale avec l’objectif d’attirer les utilisateurs se trouvant sur un certain périmètre dans la boutique de l’annonceur. Il s’agit donc d’un levier à considérer lors de la définition d’une stratégie web-to-store. Tandis que vous serez sur le chemin du retour du travail pour rejoindre votre domicile, une grande enseigne va tenter de vous séduire. Vous passez à côté de Darty ? Waze vous affiche l’offre du moment. Vous passez devant un restaurant ou un cinéma, un pins vous indique leur présence. Des magasins comme Lidl ont parfaitement compris l’intérêt de Waze et proposent depuis 2015 des publicités afin d’inciter les conducteurs à s’arrêter pour profiter d’offres promotionnelles. Si votre agence digitale vous propose d’être présent sur Waze, vous comprendrez à présent pourquoi il s’agit d’un enjeu essentiel pour votre trafic en magasin.

Le programmatique au service du développement de votre ROI

Le développement massif de la data influence largement les stratégies digitales et le programmatique semble ressortir aujourd’hui du lot. Mais pourquoi opter pour l’automatisation des campagnes de communication ?

Qu’est-ce que le programmatique ?

Contraction de programme et d’informatique, le programmatique est née il y a une vingtaine d’années. Naturellement, ce domaine a évolué avec la technologie et, depuis quelques années, il a toute sa place dans une stratégie digitale mise en place par une agence e-marketing. Concrètement, il s’agit de l’automatisation des campagnes publicitaires, une automatisation permise par l’avènement de la data et donc des données disponibles pour déterminer des profils. Car aujourd’hui, l’objectif d’une agence de marketing digital est clair : inciter la cible à réaliser une action en personnalisant ses campagnes.

Comment le programmatique permet d’augmenter le ROI ?

Pour les annonceurs, le programmatique présente trois avantages majeurs : il permet d’affiner le ciblage grâce aux données collectées sur les divers canaux de diffusion et il permet d’augmenter les performances tout en maitrisant les coûts. Selon le baromètre de l’EBG et de Quantcast, 42% des annonceurs boostent leurs campagnes programmatiques pour personnaliser leurs actions, 66% pour optimiser les investissements et 73% pour un meilleure ciblage publicitaire. Le programmatique occupe une place majeure dans le digital marketing puisque 85% des annonceurs annoncent qu’ils sont prêts à payer plus cher une data si elle est de qualité. Toujours selon cette étude, on en sait plus sur les données que recherchent les annonceurs. 67% d’entre eux utilisent massivement la navigation, 56% la géolocalisation et 46% les données sociodémographiques. Le programmatique a d’ores et déjà fait ses preuves, nul doute que l’automatisation est bel et bien la solution pour mieux cibler et ainsi transformer massivement.

TV programmatique : quand l’agence e-marketing connaît toujours mieux sa cible

Afin de toujours mieux cibler les audiences, les agences de communication ont fait le choix de s’intéresser à la TV programmatique qui propose une avancée majeure en matière de publicité.

TV programmatique : qu’est-ce que c’est ?

La TV programmatique est une technique pratiquée par votre agence de publicité web qui se base sur la programmatique simple. Cette technique d’achat est liée à une automatisation des achats médias en display. Concrètement, les marques achètent une audience spécifique sur la base d’algorithmes et non plus des diffusions fixes. Pour faire simple, la publicité est plus ciblée et répond réellement aux besoins de l’utilisateur. Aujourd’hui, la programmatique représente plus de 60% des investissements display en France. Aujourd’hui, avec l’IPTV, il est facile de connaître la personne qui se trouve derrière l’écran. Sa consommation de télévision, les replays regardés, chaque élément contribue à construire un profil, une aubaine pour votre agence e-marketing.

Une publicité toujours mieux ciblée

L’exemple type est celui de M6. Si quelqu’un souhaite regarder un replay, la publicité qui apparaîtra ne sera pas la même si le téléspectateur est un homme ou une femme. Auparavant, la publicité était unique et tournait simplement autour du thème de l’émission. Mais quid de la TV linéaire ? Les données ne sont pas les mêmes, comment donc votre agence digitale peut-elle communiquer de manière ciblée avec vous ? La réponse se trouve aux USA où la TV payante est adoptée par 80% des ménages. C’est ici que les annonceurs parviennent à paramétrer leur publicité pour optimiser leurs dépenses et augmenter leur ROI. En France en revanche, le CSA aujourd’hui reste contre un système de personnalisation de chaînes hertziennes comme c’est le cas aux USA, même si les annonceurs tentent de le convaincre. De plus, aucun flux retour n’est renvoyé, les annonceurs ne disposent donc pas de données pour cibler leur publicité.

Comment votre agence digitale détermine le profil de votre audience ?

A l’heure de la personnalisation, définir des personas s’impose naturellement. Cela permet de mettre en place une stratégie digitale plus ciblée. Mais comment procéder pour définir le profil de sa cible ?

Sondages et réseaux sociaux

Il est tout d’abord nécessaire de trouver des données pour classer ses clients dans des catégories spécifiques. Pour cela, vous pouvez utiliser les réseaux sociaux (Facebook, LinkedIn, etc.) afin d’en savoir plus et de déterminer des critères d’âge, de sexe, de CSP ou de géographie. Le sondage peut également permettre d’obtenir des informations majeures pour que votre agence digitale puisse ensuite catégoriser les profils.

Déterminer le profil type

A travers les données récoltées, vous allez pouvoir déterminer le profil type de votre audience. S’agit-il de femmes de 40 ans habitant à Paris ou d’hommes de 60 ans habitant à Marseille ? Ces données auront un impact majeur sur la manière de communiquer avec des profils sensiblement différents. Et si un profil type se détache, n’oubliez pas pour autant de trouver d’autres points communs qui pourraient créer des « sous-profils ».

Adapter sa démarche commerciale

Connaître sa cible, c’est aussi et surtout savoir ce qu’elle attend. La stratégie webmarketing doit être encore et toujours ciblée. Dans le cas contraire, le risque est de mettre en place une stratégie contre-productive et d’envoyer son audience à la concurrence. Sachez donc déterminer les attentes de chaque profil pour lui délivrer le message attendu.

Trouver toujours plus d’informations

Définir le profil type est une chose. Mais votre agence e-marketing doit toujours aller plus loin pour en savoir plus sur votre cible. Leurs habitudes de consommation, leur quotidien, chaque élément apporte sa pierre à l’édifice pour humaniser son audience et lui faire comprendre que vous avez bien la réponse à ses besoins.

Comment les données d’Instagram influencent la stratégie de votre agence digitale ?

A l’instar de Snapchat, Instagram prend une place toujours plus importante dans le monde des réseaux sociaux. C’est l’occasion de s’intéresser à ses utilisateurs pour mieux les connaître et ainsi mieux cibler sa stratégie digitale.

Instagram, la plateforme qui monte

Avec 700 millions d’utilisateurs dans le monde, Instagram est devenu un média majeur. 59% de ces utilisateurs sont présents chaque jour sur la plateforme pour rechercher des images ou pour publier. Mais quels enseignements peut-on tirer de cette plateforme pour la mise en place d’une stratégie webmarketing ?

Les données à collecter sur Instagram

Selon une étude du Pew Research Center, on découvre que les femmes utilisent plus Instagram que les hommes. 31% d’entre elles utilisent régulièrement cette plateforme contre 24% des hommes. Et ce constat est valable pour tous les âges puisque 23% des adolescentes consultent régulièrement Instagram contre 17% des adolescents. Votre agence social media doit pouvoir tenir compte de ce facteur pour réaliser une publicité web pertinente et ciblée. Concernant l’âge des utilisateurs, on s’aperçoit qu’Instagram touche majoritairement les jeunes avec 55% d’utilisateurs âgés de 18 à 29 ans. 28% des utilisateurs ont entre 30 et 49 ans et 11% entre 50 et 64 ans. S’il faut donc axer sa communication sur les jeunes, il ne faut pas pour autant oublier les seniors qui s’intéressent de plus en plus à cette plateforme et qui constituent ainsi une cible pertinente. Le Pew Research Center nous révèle également que 30% des utilisateurs d’Instagram gagnent entre 50 000 et 74 999 dollars. Cela n’indique pas pour autant que la plateforme touche uniquement les personnes aisées puisque 26% des utilisateurs gagnent moins de 30 000 dollars par an. Enfin, cette étude nous révèle que 32% des adultes utilisateurs vivent en zone urbaine.

YouTube fait évoluer son ergonomie site internet

C’est en 2005 que YouTube a vu le jour. Première plateforme de vidéos au monde, elle est devenue totalement incontournable pour regarder des vidéos venues d’horizons divers. Elle touche ainsi toutes les cibles potentielles. Récemment, YouTube a décidé de revoir son design pour l’actualiser.

Un nouveau logo pour YouTube

Il était temps pour YouTube de changer son logo. En effet, le responsable du département d’art de YouTube, Christopher Bettig, a expliqué qu’il existait des différences entre les deux U du nom de la marque et que les arrondis des boutons n’étaient pas totalement identiques. A présent, le « Tube » coincé dans son bouton rouge a disparu et la marque, avec son agence e-marketing, a choisi de décaler ce bouton pour l’afficher à gauche de YouTube. Et, symbole parmi les symboles, ce bouton prend l’apparence d’un bouton « play ».

Une nouvelle expérience utilisateur

YouTube n’a pas uniquement repensé son logo. L’expérience utilisateur est la base de toute réussite sur le web, la marque a donc choisi de revoir son ergonomie site web et d’offrir une plus grande cohérence entre ses différents services. Cette nouvelle ergonomie site internet est plus moderne, basée sur le flat design avec un minimum d’ombres et de cases. L’objectif principal des équipes de YouTube était de simplifier toujours plus l’utilisation de cette plateforme et de permettre une meilleure lisibilité en valorisant le contenu et non le design du site lui-même. Sur mobile, on constate également quelques évolutions. Un « swipe » (balayage latéral) permet d’afficher simplement la vidéo précédente ou suivante tandis que le lecteur s’adapte au format du support mobile. Enfin, une colonne latérale suggère des vidéos liées.

Marketing automation : les scénarios de votre agence digitale qui convertissent

Le marketing automation consiste à créer des scénarios personnalisés pour améliorer l’expérience utilisateur et convertir toujours plus. Mais quels sont les scénarios à privilégier ?

Le nurturing bien pensé

Vous souhaitez vendre un service ? Offrir une période d’essai est la première étape qui permettra au client potentiel de s’abonner. Dans ce cadre, le nurturing consiste à relancer cette personne pour la convaincre de prendre l’offre payante. Mais attention ! Votre agence webmarketing doit être subtile. La relance automatique ne doit pas se transformer en harcèlement. Elle doit être basée sur une analyse du client pour comprendre son besoin précis et lui proposer une offre qui correspond réellement à son attente, pas uniquement en termes financiers mais plutôt en termes de fonctionnalités et d’intérêt pour son activité.

Le remarketing ingénieux

Lorsque l’on pense marketing automation, on pense naturellement au remarketing, une pratique très en vogue chez votre agence de marketing digital. Mais là encore, attention. Il faut une valeur ajoutée à votre offre. Envoyer un message au client pour lui dire qu’il n’a pas validé son panier n’aura que peu d’intérêt, il le sait. En revanche, si vous lui offrez une réduction, là il sera peut-être séduit et cela l’incitera à acheter.

S’adresser aux anciens clients

Si votre agence digitale a bien organisé votre base de données, vous êtes à même de retrouver les clients qui ne sont pas revenus chez vous depuis longtemps. Selon leur profil, il peut être intéressant de mettre en place un scénario pour les relancer. Séduisez-les par une offre spéciale ciblée, envoyez-leur de l’information pour leur montrer l’intérêt de revenir chez vous, bref, montrez-leur que vous êtes là.