Il semble que l’univers du B to B ait pris un nouveau tournant. Les commerciaux ont abandonné leur téléphone et les mails pour se lancer dans une culture plus sociale, plus digitale. Voici les nouvelles étapes du travail d’un commercial spécialiste du social selling.

Soigner son profil

Sur Facebook ou LinkedIn, pour ne citer que ces plateformes, la démarche commerciale doit être particulièrement soignée. Et le point de départ est naturellement l’image que vous allez donner ou que votre agence digitale brest va vous créer. Pour séduire, il va falloir apporter une valeur ajoutée et mettre en avant un profil d’expert. Si le prospect n’est pas mis en confiance dès le départ, il se retournera vers une autre structure.

Adapter son process au social selling

Au téléphone, lorsque l’on est démarché par un commercial, on se sent parfois harcelé. Cette méthode parfois borderline ne peut s’appliquer au web, votre agence digitale vous proposera une démarche beaucoup plus subtile et construite. Toujours dans cette volonté de vous positionner en expert, songez à publier des articles, des chiffres, bref, des éléments qui pourraient intéresser votre cible. Apportez-lui des réponses avant même qu’elle ne vous pose la question. Il s’agit d’un excellent moyen de prendre contact puisque votre prospect aura le sentiment que c’est lui qui a fait la démarche de venir vers vous.

Enfin, il va falloir un peu de patience. En effet, en matière de social selling, les résultats ne sont pas instantanés. Vous semez des graines et n’en récolterez les fruits que quelques temps plus tard mais le jeu en vaut la chandelle. C’est ce que vous apprendrez lors de votre formation webmarketing qui vous rendra plus autonome et plus au fait des avancées en termes de communication B to B.