Comment créer des landing pages adaptées au référencement

Vous pourriez payer le prix fort pour que le meilleur rédacteur du monde écrive le contenu le plus
attrayant que vous ayez jamais vu, mais il n’assurerait toujours pas de conversion. La création de landing
pages (LP) adaptées au référencement vous aide à y parvenir. En effet, pour atteindre son objectif, votre page a besoin d’une autre chose très importante : du trafic ciblé. Et pas n’importe quel trafic. Vous avez besoin du bon.


Sans personne pour venir sur votre landing page (atterrissage), elle ne sert absolument à rien.
Donc, hypothétiquement, disons que vous avez un peu dépassé le budget de votre rédacteur. Maintenant, vous allez devoir trouver un autre moyen de générer des visiteurs sans utiliser des méthodes payantes comme le PPC ou la publicité sur les médias sociaux.
Heureusement pour vous, nous allons vous parler aujourd’hui de l’une des sources organique préférées des spécialistes du marketing entrant : les moteurs et vous montrer pourquoi vous avez besoin de pages de renvoi adaptées au référencement.

Ensuite, nous vous montrerons comment tirer parti des plus d’un trillion de requêtes effectuées chaque
année.

Qu’est-ce que l’optimisation ?

Cela consiste à modifier les éléments des textes afin d’augmenter les chances qu’ils apparaissent dans les
résultats lorsqu’une personne tape une requête pertinente.


La priorité numéro un est de me montrer, à moi, l’internaute, ce qu’il pense être les résultats qui
correspondent le mieux à ce que je cherche lorsque je tape une requête. Ainsi, sur la base des signaux
qu’il reçoit de toutes les pages de l’Internet susceptibles de correspondre à l’expression « rapport sur le
marketing entrant », il a décidé de me montrer celles qui figurent sur cette photo, par ordre décroissant de
pertinence.


Il est important de noter qu’il n’y a pas de secret pour arriver en première position des résultats.
Cependant, il existe quelques bonnes pratiques que vous pouvez suivre pour augmenter les chances que
votre page de renvoi y apparaisse.


Qu’est-ce qu’une page de renvoi pour le référencement ?

Les pages de renvoi SEO sont celles qui sont optimisées, avec des caractéristiques qui les rendent
particulièrement attrayantes pour les algorithmes qui décident si elle a de la valeur ou non pour les
internautes.

Comme la plupart des campagnes de marketing sont relativement courtes, les gens pensent qu’il n’est pas nécessaire d’optimiser les pages de renvoi. Et ils ont partiellement raison. La plupart des promotions sont finies – elles ont une courte durée de vie et se terminent (inévitablement) presque toujours. Cependant, il y a un gros problème avec cette hypothèse.

Beaucoup de gens mettent fin à leurs campagnes prématurément, croyant à tort qu’elles sont à court terme alors qu’elles sont en réalité à long terme. Si vous menez une promotion ponctuelle pendant quelques jours ou quelques semaines, le nombre de visites que vous générerez en optimisant votre contenu pour les recherches est minime. Mais si vous organisez une promotion de quelques jours ou semaines chaque année, vous risquez de passer à côté d’un important trafic.

Et ce qui détermine si vous l’obtenez ou non, c’est la valeur de votre page. En d’autres termes, dans quelle
mesure votre page est-elle attrayante pour l’algorithme de Google (GG) ?

L’algorithme en constante évolution

À l’instar d’un chef cuisinier qui protège sa recette de la fameuse « sauce secrète », le plus grand moteur de
recherche du monde est connu pour ne pas divulguer les détails de son algorithme propriétaire.


Au fil des ans, il en a appris davantage sur ce qui fait la valeur des pages. Il a procédé à d’innombrables
mises à jour de son algorithme, les plus importantes portant le nom d’animaux, comme « Hummingbird »,
« Panda » et « Penguin ». Même si ces mises à jour ont l’air floues, amicales et adorables, elles ne sont pas du tout le cas. Les mises à jour ont acquis la réputation de donner de gros maux de tête aux optimiseurs et de faire disparaître des réseaux entiers de sites Web des SERPs.


Il était autrefois beaucoup plus facile d’obtenir un bon classement. Les gens utilisaient des tactiques
« black hat » comme le bourrage de mots-clés, le link farming et les redirections sournoises pour atteindre
le sommet des résultats. Aujourd’hui, bon nombre des sites qui ont bénéficié de ces techniques ne se sont jamais rétablis, et quiconque s’y essaie risque d’être mis sur la liste noire de GG – un rappel brutal que les tricheurs ne prospèrent jamais.

C’est pourquoi il est préférable de s’efforcer de gagner du trafic de la bonne manière, c’est-à-dire en créant une page de renvoi intéressante pour les personnes qui recherchent ce que vous avez à offrir.

Comment créer une page de renvoi


Lors de la création de votre prochaine LP, considérez les conseils et les meilleures pratiques suivants
comme un modèle de page de destination :

  1. Publiez vers une URL personnalisée
    Souvent, lorsque vous créez une page à l’aide d’un système de gestion, vous avez la possibilité de publier sur un sous-domaine du fournisseur de services. Au début, la simplicité de nous laisser gérer votre hébergement peut être tentante. Mais ce n’est pas une bonne idée car les moteurs veulent voir votre domaine dans l’URL, et non un « pagedemo » générique.
    Non seulement vous risquez d’embrouiller vos prospects en brouillant la cohérence de votre marque, mais vous perdez aussi toute l’autorité que votre site a pu acquérir depuis qu’il est en ligne.
    En publiant votre page de renvoi sur votre propre domaine, vous bénéficiez d’une légère amélioration de votre classement lorsque les internautes recherchent les mots clés de votre page.
  2. Déterminez vos mots-clés
    Cette étape est très importante. C’est la partie où vous choisissez les mots que vous voulez que les moteurs de recherche classent votre page.
    L’optimisation d’un mot-clé peut être un processus très long et fastidieux. Mais comme pour tout, plus vous faites de recherches, mieux vous serez préparé.

La version abrégée ressemble à ceci :


Dressez une liste des termes pertinents pour votre page et essayez de déterminer quelles combinaisons de ces termes (appelés mot-clé à longue traîne) une personne pourrait taper dans GG dans l’intention de trouver ce que vous avez à offrir.
Par exemple, disons que je suis un avocat basé à New York et que je crée une page de renvoi destinée aux
clients victimes d’accidents de voiture. Au lieu d’essayer de me classer pour des termes généraux comme
« avocat » ou « avocat spécialisé dans les accidents de voiture », je vais essayer de trouver « avocat spécialisé
dans les accidents de voiture à New York ». Ou quelque chose d’encore plus précis, comme « avocat
spécialisé dans les accidents de voiture à Brooklyn ».


Les mots-clés à longue traîne sont plus faciles à classer que leurs équivalents plus courts, et produisent
souvent un meilleur retour sur investissement.

Incluez vos mots-clés de manière stratégique sur votre page de renvoi


Une fois que vous avez déterminé vos mots-clés cibles, vous allez vouloir les placer stratégiquement sur
votre page de destination. Voici où les placer si vous voulez prendre de l’avance sur les SERP :
Balise de titre : C’est le titre de votre page. C’est le grand lien bleu qui représente une page sur les SERP,
et il est affiché en haut de la page dans les onglets de votre navigateur. Veillez à ce que cela soit
convaincant afin d’encourager les clics.

  • Méta-description : Il s’agit de la brève description de la page que vous voyez sous le titre dans les SERP. Utilisez-la pour donner une idée de ce qu’il va trouver sur la page si une personne clique dessus.
  • Balises d’en-tête : En HTML, elles sont disposées selon une hiérarchie allant de H1 à H6. Votre texte ne doit comporter qu’une seule balise H1 et il doit s’agir de votre titre principal. Si vous prévoyez des sous-titres sous ce H1, utilisez des H2. Si vous prévoyez d’avoir des sous-titres sous vos H2, utilisez des H3, et ainsi de suite. Cela permet de hiérarchiser votre contenu. En plaçant des mots dans un H1, vous dites « Ce sont les mots les plus importants ». Noms de fichiers d’images : Essayez toujours de donner à vos images des noms de fichiers descriptifs.


Comme Google ne peut pas voir physiquement vos images, il doit se baser sur la description écrite que
vous donnez à ces images dans le nom du fichier. Un descriptif d’image contenant votre mot clé
contribuera à améliorer le classement (séparez également les mots par des tirets, et non par des caractères de soulignement).


Votre texte : Vos mot-clé doit être disséminé avec parcimonie. En les utilisant trop, une tactique connue
sous le nom de « bourrage de mots clés », vous risquez d’être pénalisé.

Ne vous souciez pas de la longueur de votre article
Traditionnellement, nous avons entendu dire que les moteurs de recherche favorisent les contenus longs
plutôt que courts. Cela va à l’encontre de ce que l’on nous a appris.
La plupart du temps, les LP sont censées être brèves et concises. Alors comment cela fonctionne-t-il
lorsqu’il s’agit de créer des pages de destination ? Y a-t-il un terrain d’entente que nous pouvons atteindre
?
Bien que les données aient montré que le contenu long est très bien classé dans les moteurs, selon Neil
Patel, il s’agit plus d’une corrélation que d’un lien de causalité.
Voici ce que nous voulons dire : Il n’existe aucune preuve concluante que l’augmentation du nombre de
mots suffit à améliorer votre position dans les SERP. Le fait que tous les contenus longs ne soient pas bien
classés en est la preuve.

Créez des liens retour vers votre page


Obtenir des liens vers votre page reste le meilleur moyen d’améliorer le classement de manière organique. Pourquoi ? Pour Google, si quelqu’un aime suffisamment votre texte pour créer un lien vers celui-ci depuis son site Web, il se porte garant de vous.


Alors comment faire sans créer un texte viral révolutionnaire qui atteint tous les coins de l’Internet ?


Il existe de nombreux moyens, mais la combinaison de texte de qualité et d’une approche ciblée est une
méthode éprouvée.

  • Premièrement : Créez des textes originaux. Reprenez les résultats, les données et les études de cas des autres si vous le souhaitez, mais ne les copiez pas directement (mieux encore si vous avez réalisé votre propre étude de cas). Plus votre contenu est original, bien documenté et précieux, mieux il sera reçu.
  • Deuxièmement : identifiez les personnes influentes dans votre secteur. Combinez les recommandations d’amis, les recherches par e-mail et sur les médias sociaux pour trouver les coordonnées des personnes qui pourraient trouver votre contenu pertinent.
  • Troisièmement : contactez ces influenceurs. N’oubliez pas : Tous les liens ne sont pas créés égaux. Un lien provenant d’un Blog connu ne fera pas autant d’effet sur votre position dans les SERP qu’un lien provenant de celui qui ne l’est pas. Commencez plus modestement en essayant d’obtenir des liens de blogueurs. Consultez leurs blogrolls pour trouver d’autres personnes à contacter, puis passez aux influenceurs les plus importants.

Laissez votre page de destination saisonnière en ligne


Nous avons dit plus haut que certaines personnes confondent les campagnes à long terme avec les
campagnes à court terme. Ces personnes passent potentiellement à côté de beaucoup de trafic. Chaque fois que vous construisez une nouvelle page de destination, c’est presque comme si vous effaciez
l’ardoise du référencement et repartiez de zéro.


C’est pourquoi, pour concurrencer des entreprises plus importantes figurant sur la page 1, un détaillant de produits électriques au Royaume-Uni nommé « Curry’s » a décidé de changer sa stratégie de page de
destination du Black Friday.


Depuis 2014, ils ont gardé leur page de destination du Black Friday en ligne toute l’année. Bien que son
design ait changé et qu’il ne s’agisse plus d’une véritable page de destination, vous remarquerez que
« Black Friday » est mentionné à de nombreuses reprises, y compris dans l’URL. Maintenant, ils n’ont pas
besoin de jeter l’autorité SEO qu’ils ont acquise l’année dernière en créant une nouvelle page de renvoi
l’année suivante. Si vous menez des campagnes annuelles comme celle de Curry, envisagez de laisser votre page de renvoi en ligne pendant les douze mois de l’année civile.

Accélérez votre page


La vitesse de la page est l’un des rares facteurs de classement SEO que Google a confirmé.
En effet, selon Kissmetrics, 47 % des internautes s’attendent à ce que les pages se chargent en moins de
deux secondes, et 40 % les abandonnent après trois secondes. On en revient donc à l’amélioration de
l’expérience utilisateur. Entrez votre page dans PageSpeed Insights pour savoir si elle est à la hauteur.
Si ce n’est pas le cas, essayez d’accélérer le temps de chargement de votre page : Utiliser des fichiers d’image plus petits qui ne compromettent pas la qualité

Passez à un hébergeur plus rapide


Désactiver tous les plugins ou extensions que votre page n’utilise pas.

Rendez votre contenu partageable


Les indicateurs sociaux tels que les retweets, les partages Facebook et les « +1 » étaient autrefois
considérés comme ayant une incidence directe sur le référencement d’une page.


Mais au cours des dernières années, Google a déclaré expressément que son algorithme ne le faisait pas.
Cela a conduit à certaines études qui ont montré une corrélation entre les signaux sociaux et le rang de
recherche. Toutes ces études n’ont rien prouvé, comme la relation entre un contenu long et une position
plus élevée dans les SERP.


Toutefois, ce n’est pas parce que GG affirme que les indicateurs sociaux n’influencent pas directement le
positionnement que vous devez ignorer les médias sociaux . En fait, c’est tout le contraire. Il y a quelque chose de plus dans ces études corrélatives qu’il n’y paraît. Comme dans le cas de la longueur du contenu, la raison pour laquelle de nombreuses pages bien classées présentent autant d’indicateurs sociaux est qu’elles contiennent des informations de grande qualité. Par conséquent, les gens voulaient les partager sur Facebook, Twitter et LinkedIn.


Là encore, il s’agit de produire un contenu de qualité. Tirez parti de la preuve sociale en incluant des
boutons de « partage » des médias sociaux sur votre page de remerciement. Ainsi, une fois que votre
prospect aura réclamé votre ebook bien documenté, il pourra le partager avec tous les membres de son
réseau.