Comme bien souvent, les Américains ont pris un temps d’avance sur les Français en matière de présence sur les réseaux sociaux. Au regard de la présence massive des internautes sur ces médias, il est plus que temps, pour les annonceurs, d’investir ces plateformes.

Des progrès en matière de présence sur les réseaux sociaux

Tout n’est pas négatif dans l’étude réalisée par Sprinklr et l’agence Just Amazing. En effet, il apparaît que les distributeurs commencent à investir massivement les réseaux. Mieux, le nombre de followers des supermarchés, grands magasins et autres e-commerçants a augmenté de 30% en un an, atteignant ainsi 25,6 millions en 2016. Et l’engagement semble également être au rendez-vous puisque ce taux est multiplié par 5 sur les réseaux sociaux de manière générale et par 11 sur Instagram. Leur agence social media semble avoir trouvé les bons outils pour une présence efficace. Il apparaît ainsi que les contenus sont à présent plus créatifs, certainement mieux ciblés. Car c’est là tout le travail d’un consultant webmarketing : bien connaître sa cible pour apporter un message précis.

Vers une meilleure gestion des horaires de publication

Cette étude révèle des informations sur les horaires dont doit pouvoir s’inspirer votre agence de marketing digital. Il apparaît en effet que les internautes se connectent massivement sur Facebook le matin et le soir tandis qu’ils vont sur Instagram le midi. Respecter ces horaires pourra naturellement augmenter l’engagement et, pourquoi pas, la conversion.

Attention au délai de réponse

Voici un axe d’amélioration majeure pour les distributeurs présents sur les réseaux sociaux. Il a été noté à plusieurs reprises que le taux de réponse était bien trop faible ou que les réponses étaient trop longues. En moyenne, toujours selon cette étude, les Américains répondent sous 1h17 sur les réseaux sociaux. En France, les internautes attendent 3h34. Et lorsque l’on sait que certains professionnels ne répondent pas avant 72 heures, on comprend qu’il reste quelques progrès à faire.