Contrairement à ce que l’on pourrait imaginer, les avantages liés au Big Data ne se limitent pas uniquement aux intérêts des entreprises et sociétés de grande envergure, qui exploitent de très importants volumes d’informations. Les données recueillies via le Big Data peuvent en réalité être utiles à toutes les entreprises, y compris les PME ; mais pour en bénéficier, il faut faire usage des outils adéquats, afin d’optimiser les informations disponibles.

Confronter les données CRM, pour une politique marketing bien orientée

Les subtilités et rouages sur lesquels s’appesantir pour optimiser sa politique de marketing sont aujourd’hui connus de tous. Par conséquent, l’essentiel revient alors à se focaliser sur les astuces avec lesquelles vous pouvez appâter un prospect pour en faire un client potentiel. Dans cette logique, les données constituent une ressource de très grande qualité, étant donné que leur intégration dans une base de données CRM permet de connaître, autre que le secteur d’activité et la taille de l’entreprise cliente, ses besoins et exigences également. De telles informations provenant du système CRM, une fois confrontées avec celles proposées par les bases de données financières, vous aident à avoir un aperçu général et un état des lieux précis de la situation des prospects. Par cette approche, et à la faveur d’informations relatives au chiffre d’affaires, au bénéficie et à la solvabilité, la politique d’investissement pourra être davantage peaufinée.

En outre, une base de données CRM bien pensée et assez bien meublée est la pierre angulaire d’une relation client personnalisée, qui prend en compte les réels besoins des clients. Il s’agit donc d’un pan indispensable à la vie de l’entreprise et dont les retombées peuvent s’apprécier sous divers angles, notamment en ce qui concerne les cross selling et l’up selling, pour lesquels vous enregistrerez des chiffres record. Inclusivement, vous bénéficierez d’une évaluation de campagne améliorée, et déterminerez plus aisément, l’incidence individuelle de chaque canal en termes de résultats obtenus.

Le Big Data, pour une parfaite maîtrise des chiffres

Les outils de gestion favorisant le suivi à la loupe des données sont d’une grande utilité pour avoir une parfaite maîtrise des différentes étapes du processus de la vente. Face à la difficulté de pouvoir toujours bien organiser les devis et factures, l’option des outils de gestion reste novatrice et très efficace, en plus de permettre une meilleure organisation du workflow. Cette méthode permet une certaine traçabilité des données telles que les notes prises, les documents, rapports de visite, emails, ou encore suivis d’appels, qui pourront être centralisées et liées à un contrat ou à une personne dédiée. L’avantage de cette alternative d’intégration des données en temps réel est lié à la possibilité de maîtriser toutes les opérations, de suivre l’évolution de la trésorerie, et de se protéger en toute circonstance d’éventuels différends comptables.

Révéler les informations stratégiques

Les ventes ne constituent pas le seul secteur où l’analyse de données en temps réel est possible. Celle-ci intègre aussi les informations relatives à d’autres aspects et modalités de l’activité, tels que le taux de conversion de chaque étape du parcours client, les résultats des équipes de vente, le temps de travail, etc. L’utilisation des outils adéquats oriente mieux sur les aspects à peaufiner, et sur les secteurs de l’activité qu’il urge de renforcer. S’il est vrai que les coûts d’acquisition de ces outils sont très importants, parce qu’initialement orientés vers les grands groupes aux données volumineuses, les PME ont aussi d’autres options à leur taille afin d’accélérer leur croissance.

PME et Big Data, le tandem parfait pour booster l’économie

Selon les chiffres révélés par une étude de la BPI, le Big Data peut booster la croissance de près de 100.000 entreprises, à condition pour elles d’opter pour les outils appropriés. Toutefois, cette étude révèle que seulement 20% de ces entreprises avaient connaissance d’une telle opportunité il y a trois ans, soit en 2015, malgré qu’il s’agisse d’un véritable levier de croissance pour les PME qui peuvent s’en accommoder plus aisément que les grandes entreprises. Leur incidence positive sur la culture entrepreneuriale et les processus de fonctionnement de l’entreprise aurait lieu sans grande difficulté.

Et, étant donné la grande majorité que forment les PME en France, l’impact de ce renouveau digital serait encore plus grand, s’il commençait par elles. L’heure est donc à l’ouverture, au refoulement des idées reçues sur le Big Data et ses corollaires, afin d’entrer plus aisément dans une perspective nouvelle, génératrice de richesse et d’avantages divers.

Découvrez nos prestations en exploitation de vos données !

Les consultants Wedig vous accompagnent pour mettre à profit vos données dormantes.