Comment votre agence webmarketing Rouen va-t-elle gérer votre display en 2017 ?

Sur internet, force est de constater que tout évolue à vitesse grand V. Chaque année, les professionnels du web doivent s’adapter pour booster le trafic de leurs clients. Et le display ne fait pas exception à la règle avec des tendances bien prononcées pour 2017.

La programmatique en forte croissance

Alors qu’elle représente déjà 50% du display, la programmatique va voir son rôle s’accentuer en 2017. Pourquoi ? Parce que la notion de personnalisation est toujours plus efficace et que c’est bel et bien cette méthode qui permet un meilleur ciblage. En outre, la programmatique pourrait s’inscrire dans une démarche cross médias de la part de votre agence webmarketing Rouen.

La vidéo : le support phare pour communiquer

On le sait, la vidéo est un format qui séduit les internautes. Pour autant, la difficulté pour une agence social média Rouen est de faire en sorte que la pub ne soit pas skippée lorsqu’elle apparaît avant une vidéo, notamment sur YouTube.

Quid des natives ads ?

En 2017, elles pourraient très bien voir leur impact augmenter. Discrètes, non seulement elles s’adaptent parfaitement à différents supports et plateformes, d’autre part le taux d’engagement avec les natives ads est élevé.

Du cross device sinon rien

Depuis des années, votre agence webmarketing vous parle de cross média, cross canal, etc. Le cross device est lui aussi un aspect majeur au niveau du display. Il s’agit ici de s’adapter au comportement du consommateur qui passe par différents écrans avant d’agir. Une communication réussie doit tenir compte de cela et suivre un fil rouge.

Display et adblocking, comment faire ?

La nouvelle génération d’internautes est très friande des bloqueurs de pubs. Aussi, l’enjeu en 2017 est-il, non pas nécessairement de lutter contre ces bloqueurs, mais de régler le problème à la base : faire en sorte que la pub soit moins intrusive et plus engageante.

Amazon brille aux Oscars

La 89ème cérémonie des Oscars, qui avait lieu ce dimanche 26 février 2017, a été marquée par ce qui pourrait bien être le début d’un grand bouleversement de l’industrie du cinéma, l’arrivée d’acteurs du digital, tels qu’Amazon et Netflix.

Les géants du digital bousculent le modèle de l’industrie du cinéma

Avant d’entrer dans le vif du sujet, l’agence webmarketing, Wedig vous rappelle rapidement qui est Amazon. Amazon est le géant du e-commerce, avec un chiffre d’affaire s’élevant à 107 milliards de dollars en 2015, plus de 100 milliards de dollars de ventes et plus de 300 millions de clients dans le monde. Amazon c’est également 124 millions de visiteurs mensuels aux Etats-Unis et 15 millions en France, avec 183 millions de produits référencés.

Le pure-player s’est lancé dans la production cinématographique il y a quatre ans, avec un studio de production et une plateforme de streaming Prime Instant Video. Le concept est de produire des films, les diffuser en salle puis les mettre à disposition sur la plateforme de streaming quatre à huit semaines après la sortie en salle. Amazon a ainsi remporté deux oscars pour le film Manchester by the Sea, celui du meilleur scénario et celui du meilleur acteur pour Casey Affleck.
Amazon fait face à un concurrent de taille, Netflix, qui produit également des films et des séries diffusés en salle mais en priorité sur sa plateforme de streaming. Ces mastodontes du digital viennent donc bouleverser le modèle classique du cinéma, en proposant très rapidement, voir instantanément les films en streaming.

La production de contenus cinématographiques, un enjeu stratégique pour Amazon

Si la pénétration de l’industrie du cinéma pour Amazon représente un développement de son activité, il s’agit également de retenir les internautes sur sa plateforme. En effet Wedig, agence digitale, prône constamment l’importance de produire du contenu pour tirer son épingle du jeu sur le Web. L’agence seo attire l’attention de ses clients sur le fait que l’enjeu est de faire venir et revenir les internautes sur son site et d’envoyer des signaux positifs aux robots des moteurs de recherche. Pour Amazon ou Netflix, l’objectif est donc de produire du contenu, ici cinématographique, régulièrement pour maintenir et capter l’intérêt de l’audience.

Quelle longueur idéale pour une publication sur les réseaux sociaux et sur un blog ?

Pour optimiser les stratégies digitales de ses clients, le referenceur rennes Wedig est souvent amené à utiliser des supports de publications différents. L’expérience acquise comme expert referencement naturel a permis à Wedig d’obtenir l’efficacité maximum des diverses publications ou en publicité web. C’est aussi une question de longueur.

Adapter la longueur selon le support

Des longueurs optimum de contenus ont été calculées par SumAll et Buffer. Elles sont calculées en fonction des différents usages selon les supports.

Twitter

Bien que déjà limitée à 140 caractères, la longueur idéale des articles semble comprise entre 71 et 100 caractères. Les billets de moins de 100 caractères obtiennent en effet 17% d’engagement en plus.

Facebook

Les visiteurs de Facebook aiment les textes courts. Les articles bénéficient de 86% d’engagement supplémentaire quand ils ne dépassent pas 40 caractères.

Blogs

Pour un impact maximal, le titre ne contient pas plus de 7 mots. Le texte de l’article doit être compris entre 1500 et 2000 caractères et ne pas dépasser 350 mots, pour répondre aux habitudes de lecture en ligne. En effet, 74% des internautes restent moins de 3 minutes pour lire et surtout 94% des visiteurs ne passent pas plus de 7 minutes sur un article.

Linkedin

Un article posté sur ce réseau social professionnel est plus lu en restant limité à 25 mots maximum.

You Tube

Pour ne pas lasser le visiteur, les vidéos aussi doivent être courtes et ne pas durer plus de 3 minutes. Les vidéos présentes dans le top 50 font 2 minutes et 54 secondes.

Apprendre à rédiger pour le Web

Bien qu’ici nous ayons fait le choix de traiter uniquement de la longueur des publications, de nombreux autres éléments sont spécifiques à l’écriture sur le Web. Il est donc indispensable de respecter les normes de la rédaction pour le Web pour maximiser l’impact de ses publications en ligne. Wedig propose de vous accompagner dans votre création de contenus en vous formant à la rédaction pour le Web.

Optimiser son référencement et sa communication grâce à une stratégie éditoriale

Wedig, en tant qu’agence webmarketing, recommande différents moyens aux entreprises pour optimiser leurs sites Web. La création et la diffusion de contenu sont d’une importance primordiale pour gagner en performance en matière de référencement naturel. C’est pourquoi l’agence web seo rennaise Wedig propose aux entreprises le savoir faire de ses équipes en stratégie éditoriale.

Créer du contenu avec une stratégie éditoriale efficace

Des sujets divers

Les consultant webmarketing Wedig maîtrisent la stratégie éditoriale ou stratégie de contenu. Celle-ci consiste à publier de façon fréquente et régulière des contenus sur son site Web. Ces contenus peuvent porter sur des informations ou des présentations de produits, mais ils peuvent aussi traiter de sujets plus généralistes liés à l’entreprise, tels que de l’actualité la concernant ou touchant son secteur.

Des supports multiples

Les contenus textuels (ou visuels) peuvent prendre différentes formes et emprunter divers supports pour intéresser au mieux les internautes. L’agence Wedig accompagne les entreprises pour leur conseiller le levier le plus intéressant pour leur contenu, en fonction de leurs cibles et des sujets à communiquer :

  • Blog d’entreprise
  • Rubrique d’actualité
  • Livre blanc
  • Guides
  • Forum
  • Rubrique de questions / réponses …

Recommandations pour sa stratégie de contenu

L’agence digitale Wedig, expert referencement, préconise que les contenus respectent certains critères appréciés par les moteurs de recherche :

  • Des textes de qualité, bien rédigés, clairs et compréhensibles à la syntaxe irréprochable.
  • Pertinents avec le thème général du site.
  • Originaux et uniques, sans aucune duplication externe ou interne, sous peine d’être pénalisé par le moteur de recherche.
  • Intéressants et convaincants pour entraîner la conversion.
  • Bonne longueur, ni trop court (considéré comme contenu faible par le moteur de recherche), ni trop long (risque de décourager le visiteur et de l’amener à quitter la page).
  • Fréquemment renouvelés afin d’inciter les internautes, mais aussi les robots du moteur de recherche à revenir régulièrement sur le site.

Les contenus fidèles à ces principes favoriseront à long terme leur indexation sur les moteurs de recherche et bénéficieront d’un meilleur positionnement. Le bon référencement naturel obtenu capitalisera en termes d’audience et d’acquisition de nouveaux clients et prospects.

Choisir Wedig pour le contenu de son site, c’est une bonne stratégie

Non seulement les contenus des sites Web sont indispensables à une bonne stratégie de communication, mais leur qualité prime avant tout. Wedig, l’agence digitale rennes, dispose de toutes les expertises pour valoriser le contenu des sites de ses clients sur le long terme et avec succès auprès des moteurs de recherche.

Webmarketing : un blog qui rapporte en seulement 1 heure par jour

L’agence digitale Wedig, recommande aux entreprises différentes actions pour optimiser les performances du seo référencement naturel de leur site Internet. La publication régulière d’un contenu original, très efficace en matière de référencement, inquiète les entreprises toujours prises par le temps. Grâce au savoir-faire de l’expert referencement Wedig, on peut obtenir tous les bénéfices seo d’un blog en y consacrant seulement une heure par jour.

Choisir le bon contenu

Créer un blog associé au site Web de l’entreprise est un excellent moyen de le faire gagner en trafic et en audience. Encore faut-il avoir réfléchi à son contenu. Le blog contiendra-t-il des articles, des actualités, des vidéos, de l’information, de la formation, un livre blanc… ? Wedig préconise d’éviter les supports trop disparates. En revanche, la vidéo, pour donner des informations ou présenter des produits, est un support attractif à privilégier.

Rentabiliser les actions de communication

Les experts referencement Wedig conseillent de mettre en place une organisation et une discipline rigoureuses. La publication régulière de contenus demande du travail mais n’est pas forcément compliquée. En donnant ponctuellement la priorité à cette action, on peut produire au minimum cinq articles de 1500 caractères et deux vidéos par semaine. En y passant une heure par jour.

Publier du contenu régulier : des résultats palpables

L’agence web marketing Rennes Wedig conseille fortement de veiller à la qualité et à l’originalité de ses contenus. À ces conditions, les bénéfices pour le blog et le site de l’entreprise seront visibles :

  • Augmentation d’un trafic qualifié.
  • Augmentation des prises de contact.
  • Accroissement des actions de conversion (formulaires, appels téléphoniques, commandes en ligne…)
  • Diffusion des informations ou ventes de produits.
  • Partage sur les réseaux sociaux.
  • Développement de la notoriété de l’entreprise ou de la marque.

Wedig, aux côtés des entreprises pour optimiser les actions utiles au référencement

L’agence conseil Wedig est forte d’une solide expérience en référencement naturel et community management au service des entreprises. S’associer aux expertises Wedig est pour les entreprises l’assurance de bénéficier des meilleures compétences en stratégie éditoriale pour atteindre ses objectifs de trafic et de visibilité.

Les 10 points clés du Native Advertising 2/2

L’agence digitale rennes Wedig continue ici la présentation du Native Advertising. Son savoir-faire de referenceur rennes permet à l’agence de webmarketing Wedig de proposer les dix commandements assurant l’efficacité de cette publicité native. Faisant suite à la première partie de la liste, voici les cinq derniers.

Le native Advertising, les conseils Wedig

Séparer la régie de la rédaction journalistique

Les journalistes doivent pouvoir travailler en toute liberté, leur crédibilité en dépend. Wedig veille donc à ce qu’ils ne subissent aucune pression de la part des annonceurs.

Définir des critères d’attractivité et de qualité

L’efficacité de l’annonce découle presqu’exclusivement de la satisfaction des lecteurs. Wedig préconise de se fixer des critères d’audience, de temps passé et de partage. La qualité de l’annonce a tout à y gagner, ainsi que l’attractivité du magazine qui la publie.

Proposer du contenu de qualité

Dans le cas où l’annonceur propose lui-même du contenu, celui-ci se doit d’égaler en qualité celui présent sur le support choisi. L’entreprise veillera à éviter l’auto-satisfaction et à vérifier le réel pouvoir d’attractivité auprès des lecteurs. D’autant plus qu’un contenu faible en qualité sera contreproductif et risquera d’attirer un buzz négatif.

Éviter les sujets prétextes

En Native Advertising, il faut toujours veiller à privilégier le plaisir du lecteur avant celui de l’entreprise quel que soit le sujet de la communication. Le contenu proposé doit être intéressant, au-delà de la propre satisfaction de l’entreprise.

Intégrer la complémentarité des annonceurs et des médias

Plus encore quand la période est complexe pour la communication, les destins des entreprises et des supports sont liés. Les médias ont besoin des annonceurs pour leur apporter un financement. Parallèlement, les annonceurs bénéficient du savoir-faire éditorial et de la crédibilité des médias. Grâce à cette association en bonne intelligence, tout le monde est gagnant : l’entreprise, le média et le consommateur dont la lecture assure le succès de ces derniers.

Les 10 points clés du Native Advertising 1/2

L’agence webmarketing Wedig est le partenaire referenceur rennes des entreprises. Cela veut dire que l’agence digitale rennes dispose de tout le savoir-faire en référencement naturel et payant. Pour ce dernier, Wedig s’intéresse au Native Advertising pour compenser la perte de vitesse du Display. Mais il faut respecter certaines règles.

Le Native Advertising, qu’est-ce que c’est ?

Le Native Advertising est, pour parler français, une publicité native en ligne. Son format est adapté au média parcouru par l’internaute. On peut la comparer au publi-reportage classique des magazines papier. En étant moins intrusive que d’autres formats en ligne, cette publicité recherche un taux de clic plus élevé pour l’annonceur.

Inclure efficacement le Native Advertising

D’un côté, les internautes deviennent réfractaires à la publicité sous forme de Display, ce qui explique la popularité des bloqueurs de publicité. Les annonceurs sont intéressés par les nouveaux supports pouvant le remplacer. D’un autre côté, les médias sont à la recherche de nouvelles sources de financements. L’agence de conseil Wedig propose la solution du Native Advertising, sous réserve de respecter scrupuleusement ces dix commandements :

Signaler aux internautes que le contenu est publicitaire

Le bureau international de la publicité (IAB) érige des recommandations strictes en tant qu’autorité de régulation mondiale. Les mentions ont ainsi une obligation de transparence pour ne pas tromper le public. Wedig est donc vigilent à ce que les termes choisis indiquent clairement que le contenu est sponsorisé. De même pour le message d’avertissement, assez grand et lisible pour se différencier des contenus éditoriaux.

Parler avec franchise

La description des produits ne doit pas mentir ou dissimuler leurs faiblesses, y compris lors d’un comparatif avec d’autres marques.

Eviter en cas d’image de marque négative

Wedig ne recommande pas cette forme de publicité aux entreprises pâtissant d’une faible image, cela ne peut qu’amplifier la méfiance du lecteur. Dans tous les cas, les médias choisis comme support doivent respecter une bonne cohérence avec la réputation de l’entreprise.

Accepter la liberté éditoriale du média

Wedig préconise de respecter le travail journalistique du support. Ainsi, l’annonceur ne peut ni ne doit imposer un contenu, des chiffres ou un angle d’approche.

Eviter la promotion directe de la marque

Se servir du Native Adverising pour promouvoir directement ses produits reviendrait à la transformer en publicité clandestine. Ce n’est donc pas le support adéquat pour lancer un placement de produit ou de marque.

Brand Publishing, une stratégie pour acquérir du trafic

La stratégie de contenu est un terme de plus en plus présent dans les plans d’action B to B sur Internet. Mais à quoi correspond-il ? L’agence de webmarketing Wedig, expert référencement naturel mais pas uniquement, accompagne les patrons d’entreprises dans leurs stratégies de Brand Content et Brand Publishing, complémentaires mais pas identiques.

Brand Content et Brand Publishing, du contenu à la publication

Le Brand Content

Cette appellation est liée à la stratégie éditoriale des marques. Le Brand Content, ou contenu de marque, associe une manière de communiquer de la marque (pour lancer un produit, développer une campagne de recrutement…) avec une campagne de media traditionnelle mais non directement commerciale (reportage, jeu, fiction…).

Le Brand Publishing

C’est la stratégie qui prend en charge la production ou publication des contenus thématisés. Le Brand Publisher met ainsi en scène le contenu mis au point avec la marque et en assure la diffusion pour en assurer le meilleur impact auprès des cibles visées.

La relation B to B, des caractéristiques spécifiques

Le Business to Business, communément résumé par B to B, met en relation des entreprises entre elles, à la différence du B to C (Business to Consumers) qui s’adresse directement aux consommateurs ou particuliers. Le B to B montre donc de réelles différences, tant dans son approche que dans son fonctionnement.

  • Une prise de décision souvent longue et complexe, nécessitant la capacité de convaincre et d’entretenir la relation sur la durée.
  • Des cibles expertes dans leur domaine. Pour les séduire, il faut être considéré comme légitime en apportant les preuves de ses compétences.
  • Des audiences nombreuses mais avec leurs spécificités, qui demandent des communications très ciblées sachant s’adapter à chaque public.

Les clés d’une stratégie de contenu efficace

  • Assurer une présence sur le Web bien structurée en actionnant la plus large palette de leviers pour la diffusion : seo, sea, display, smo, applications…
  • Savoir engager les prospects en obtenant leur considération et réaliser les objectifs de visites et d’abonnements.
  • Acquérir les contacts.
  • Fidéliser les relations : un contact séduit revient visiter à plusieurs reprises. L’idéal est atteint quand il se transforme en ambassadeur de la marque et diffuse la communication autour de lui.

Wedig, l’alliée du Brand Publishing

Pour atteindre ses objectifs, le brand publishing nécessite des compétences bien spécifiques. Pour accompagner les entreprises avec succès, l’équipe de l’agence digitale Wedig est composée d’experts en production de contenu qui en connaissent tous les styles. Wedig, agence de référencement, le sait mieux que quiconque, le succès d’une campagne n’est pas assuré uniquement par son contenu, aussi qualitatif soit-il. C’est pourquoi elle met au service de ses clients, dans une relation personnalisée, la gestion maîtrisée de l’ensemble des paramètres d’une stratégie marketing globale.