Amener les clients du site web à la boutique physique

Le Web est en constante évolution. Les technologies en développement et les mises à jour des algorithmes des moteurs de recherche demandent une approche technique pointue par un technicien expert à même de pouvoir identifier les freins pour l’indexation.

Comment le digital impacte le commerce physique ?

Il existe aujourd’hui différents types de stratégies qu’une agence digitale angers peut mettre en place dans le cadre du web to store. Cela peut passer par l’envoi d’une newsletter invitant à se rendre en magasin pour bénéficier d’une offre exceptionnelle. Cette offre peut également être diffusée sur les réseaux sociaux avec une offre ponctuelle. On a vu des boulangeries dévalisées en faisant une promotion sur le pain durant une matinée sur Facebook. Mais si l’idée est de faire venir les clients en magasin, la question du parcours client se pose naturellement.

La notion de web-to-store une nécessité pour les magasins

Plusieurs leviers webmarketing peuvent être utilisés pour stimuler en ligne, sur le web, à travers une connexion pour permettre de transmettre cet intérêt vers un point de vente physique, un événement ou lieu précis.

L’équipe Wedig vous propose de lister certaines actions webmarketing maitrisées au sein de l’agence et pouvant correspondre à votre besoin:

  • Le SMS
  • L’emailing
  • Les beacons
  • Les achats de liens sponsorisés (Google, Bing, Qwant) avec l’objectif visite en magasin
  • Les achats de publicités Facebook avec l’objectif de trafic en point de vente
  • Le display géolocalisé

Avant de travailler sur un plan d’actions précis, il est déterminant d’étudier le parcours d’achat. Ce sont toutes les étapes nécessaires à la prise d’informations, la recommandation et l’étude de l’achat qui représentent des points de contacts potentiels et doivent être maitrisés, pour faire émerger une marque.

Collecter les données des différents points de contact

Pour une agence webmarketing, l’enjeu est d’être à même de collecter des données précises sur chaque point de contact. Le croisement de ces données permet d’analyser le parcours client et de mieux comprendre si les actions marketing menées en ligne ont pu impacter le chiffre d’affaires de la boutique physique. A l’heure de l’omnicanal, impossible d’analyser de manière séparée le comportement des internautes et des clients en magasin.  Pourquoi ? Parce qu’il s’agit bien souvent des mêmes personnes. Si cela permet de connaître les leviers marketing porteurs, c’est aussi un moyen d’adapter son magasin en fonction des consultations d’articles en ligne. Chaque donnée collectée a son importance pour convertir.