Reprise timide du trafic en magasin depuis le 11 mai dernier, et le début du déconfinement. Le digital tire son épingle du jeu !

Alors qu’après 2 mois de fermeture suite au confinement, les professionnels du commerce de détail espéraient un retour marqué des consommateurs, le constat après 4 semaines de réouverture est contrasté !

Communication Bouygues Telecom sur les mesures barrières COVID en magasin
Communication Bouygues Telecom sur les mesures barrières en magasin

Toutes les mesures « barrières » et conditions d’accueil dans le contexte sanitaire actuelle sont mises en place par les professionnels, et même plus : réguler le nombre de personnes dans les surfaces de vente, port du masque obligatoire, désinfection des mains pour tous les visiteurs, prise de RDV possibles dans certaines enseignes … Néanmoins, quinze jours après cette reprise, les flux de clients sont très loin de ceux d’avant, déplore Emmanuel Roch, délégué général de Procos qui fédère 300 grandes enseignes :« le nombre de clients serait en baisse de 30 à 50% selon les chaînes ». Mêmes constats du côté des centres commerciaux, avec une baisse de 34% en moyenne sur tout le territoire, et jusqu’à 47% en Ile-de-France.

Chiffres à mettre en parallèle avec une étude réalisée par l’institut Nielsen qui évoquait que seuls 2% des français souhaitent faire du shopping, à la veille du 11 mai !

Peu de français en magasin, mais les clients qui se déplacent, dépensent !

Selon le CNCC (Centre National des Centres Commerciaux), plus de 80% des clients qui ont fréquenté les enseignes des centres commerciaux ont acheté des produits. Un score supérieur à la moyenne, notamment pour les enseignes de mode pour les enfants.
La question qui se pose à présent pour tous les acteurs du commerce de détails, est-ce que les dernières mesures prises par le gouvernement vont infléchir cette tendance ? Cela devrait effectivement être le cas, à partir du 2 juin, des mesures restrictives seront encore levées et cela devrait, si le virus reste contenu, se confirmer le 22 juin prochain.

Certains usages ont changé pendant cette crise du Covid 19, notamment sur le Web.

digital-marketing-web-to-store-notification-mobile

Click-and-collect, livraison à domicile, e-commerce… Les français se sont adaptés au contexte pour continuer d’acheter ! Le web qui a déjà modifié depuis 2 décennies nos habitudes et modes d’achat, se retrouve renforcé par cette distanciation obligée !
Les enseignes qui ont investi dans ce canal pour repenser leurs parcours de vente sont les premières à pouvoir réduire l’impact du covid-19 sur leurs ventes et sont en positions favorables pour prendre des parts de marché à leurs concurrents !

le phygital, l’avenir du commerce de détail

Bousculé par les derniers événements, les acteurs du commerce traditionnel doivent opérer leur transformation, avec toujours plus de digital !

Le phygital, contraction des mots « physique » et « digital » est la réponse à ces évolutions.
Comment capter vos futurs visiteurs ou acheteurs, sur le web, en amont de l’acte de d’achat, lors de l’acte d’achat et suite à celui-ci ?

L’agence Wedig, spécialisée en prospection et marketing digital, vous accompagne pour réfléchir et mettre en place des actions « Phygital » pour « reprendre la main » dans cette période floue.

Nous pourrons, notamment :

-> Echanger avec vous sur des stratégies d’inbound marketing pour faire venir dans vos points de vente et sur votre site web – Web to store : référencement naturel & payant, référencement local, campagnes intelligentes d’e-mailing et de sms, couponing …

-> Mettre en place des campagnes de génération de leads & contacts (formulaire de contacts, inscription à des événements : ventes privées…) pour développer le nombre de contacts entrants vers vos commerciaux

-> Connaître et comprendre les parcours de vos visiteurs en points de vente

-> Animer vos bases de données clients et prospects : jeu en magasin ou sur vos comptes sociaux (avec dotations – bons d’achats en magasin), promotion,  incentive,  parrainage… prise de RDV en showroom …

Vous vivez cette réalité dans votre quotidien ? Vous vous posez des questions sur les meilleurs leviers digitaux pour compenser ces baisses de fréquentations?

Alors échangeons, innovons, inventons : allons de l’avant !