La programmation d’une campagne display

Avant qu’une campagne Display ne soit en ligne, il faut la programmer. Pour cela, on utilise un outil de gestion de campagne publicitaire appelé Adserver (ou serveur publicitaire). Il en existe plusieurs comme Smart, DFP Google, OAS, Appnexus…

Mais quelle programmation choisir ? Wedig, agence spécialisée en marketing digital basée à Rennes, Nantes et Caen, présente trois possibilités.

La programmation au volume

Ici il n’y aura qu’un seul objectif, c’est celui de la visibilité. Peu importe si on touche le même internaute plusieurs fois ou si la campagne diffuse sur toutes les pages du site internet. Le but est de programmer un nombre d’objets publicitaires (format Display) sur différents sites internet. La programmation est dite au volume d’impression.

Diffusion

La programmation avec capping

Il y a toujours une notion de volume d’impression mais un autre critère entre en ligne de compte. Ici, le but est de limiter le nombre d’affichage d’un même format Display à un même individu. On programmera alors le volume d’impression de la campagne avec un critère de capping.

 

La programmation à la part de voix

Il est question ici de pouvoir répartir le nombre d’impression de la campagne de façon homogène. C’est-à-dire de définir un pourcentage de présence. Par exemple, une part de voix de 100% sur la page d’accueil d’un site (home page) garanti d’avoir l’exclusivité de la diffusion. C’est-à-dire qu’il n’y aura aucune autre campagne à diffuser sur cette page en même temps.

Lors de la diffusion d’une campagne Display, il est également important de relier la campagne avec un analytics comme Google Analytics. Il sera ensuite plus aisé d’analyser les différentes campagnes afin de définir quelle programmation a été la plus efficace.

Inscription newsletters

Votre email (obligatoire)

N'hésitez pas à partager...Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrDigg this