Catégories Référencement Payant : SEA

Google adwords : focus sur le vCPM d’AdSense


Google Display 2015

Vous l’avez sûrement constaté mais depuis quelques semaines déjà, google adwords procède à un certain nombre d’évolutions sur la partie Display (Google AdSense).

Dernier gros changement en décembre dernier, la modification de son mode de rémunération : en effet, le géant américain a procédé à une évolution de son célèbre CPM ( coût pour mille impressions) en CPM visible ou vCPM.
Un nouveau modèle de rémunération qui se veut être plus intéressant pour l’annonceur, mais qui nécessite toutefois des ajustements tant sur la partie gestion des enchères, que celle des reportings.

Wedig, agence webmarketing spécialisée en référencement payant vous propose au travers de cet article de (re) découvrir ce modèle de rémunération tout en vous donnant quelques petits conseils.

CPM et vCPM : quelles sont les différences ?

Derrière cette modification se cache un constat important sur les performances du réseau display, performances constatées au cours de l’année 2015.
En effet il est apparu que 56% des bannières (annonces illustrées) et 46% des annonces vidéos, sont affichées en dessous de la ligne de flottaison ou même en background. Ceci a pour conséquence une visibilité très réduite pour l’annonceur qui est pourtant bien facturé au CPM, soit au coût pour mille impressions !
Une injustice n’est-ce pas ? Face à ce constat qui d’une certaine manière joue un rôle important sur les performances du réseau display, Google a donc décidé de proposer un nouvel indicateur, le vCPM. Il faut savoir que selon les critères de Media Consulting Rating, le coût pour mille est considéré comme visible lorsqu’au moins 50% de la publicité est affichée à l’écran pendant une seconde pour les annonces illustrées et deux secondes pour les annonces vidéos.

CPM et vCPM : quelles conséquences pour vos campagnes AdSense ?

Ce nouveau système de calcul, sans nul doute plus proche des performances réelles de vos bannières publicitaires, vous permet de ne payer que pour les annonces visibles par votre audience ! Concrètement, l’enchère que vous fixez en CPM visible, correspond à la valeur réelle de votre annonce, remontée sur un emplacement donné. Afin de multiplier le nombre de vues, il est donc nécessaire d’adapter votre stratégie d’enchères.

Pour cela, l’agence Wedig vous recommande de réajuster légèrement le montant de votre enchère : ceci vous permettra également de conserver un budget et un niveau de visibilité équivalent.
En effet, nous constatons que le vCPM est légèrement plus élevé que le CPM standard. Cette hausse sera ainsi compensée par une meilleure visibilité.

vCPM : comment l’activer ?

Vous l’aurez compris, avec l’activation du vCPM pour vos campagnes Display, c’est la priorité aux impressions visibles qui prône ! Ainsi, lorsque vous paramétrez une campagne Google AdSense au vCPM il est nécessaire de personnaliser les colonnes de votre reporting de façon à suivre l’évolution de vos performances.

Pour cela et depuis les statistiques Active View (suivi de la visibilité des annonces) il faut ajouter les colonnes que voici :

• Le nombre d’impressions visibles : Impressions Active View Visibles.
• Le nombre de clics : CTR Active View Visible.
• Le budget moyen pour mille impressions : CPM Active View Moyen.

Au travers de cet article vous aurez compris tout l’intérêt qu’il existe à utiliser le vCPM pour vos campagnes Google AdWords, sur le Réseau Display. Alors ne perdez pas de temps et prenez vite contact avec l’agence digitale Wedig, agence experte en e-marketing. L’un d’un nos experts en liens sponsorisés se fera un plaisir de vous accompagner dans votre stratégie webmarketing.

N'hésitez pas à partager...Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrDigg this

Aucun commentaire

Laisser un commentaire