Catégories Référencement Naturel : SEO

Référencement Google : quelle stratégie SEO à appliquer pour être pénalisé ? Partie 3/3


SEO ou le référencement naturel

Après l’analyse référencement concernant le contenu dupliqué, la sur-optimisation de ses contenus d’expressions clés mais également l’acquisition de liens entrants de manière démesurée, le bénéfice de l’action pouvait avoir des résultats dans notre quête de la meilleure stratégie possible à mettre en œuvre pour être pénalisé par les moteurs de recherche.

Cacher du contenu aux yeux des internautes

Le Webdesigner est un véritable artiste qui n’a aucune sensibilité avec le webmarketing. Une perle d’innovation technique même si aujourd’hui il ne propose plus de site full flash car Adobe est dans le collimateur des navigateurs sur l’aspect sécuritaire des internautes. Cependant notre graphiste et Webdesigner se lâche sur ses créations en « One page » et en tout cas ne veut en aucun cas entendre parler de référencement. Ça tombe plutôt bien parce que le service marketing ne veut pas non plus de textes qui ne servent qu’aux moteurs de recherche et qui n’apportent rien à personne si ce n’est à la personne en charge du référencement site et ça commence à bien faire. Heureusement, notre Webdesigner est un talent sans mesure et pour satisfaire le SEO, il lui met du contenu en masse en pied de page avec du lien un mot sur trois. Juste un détail, ces contenus en volumétrie ne sont pas visibles pour l’internaute, le CSS déployé met ces contenus et liens de la même couleur que le fond de la page. Qu’importe, ces textes sont dédiés aux moteurs de recherche.

Google et le contenu caché

Le référencement naturel n’est qu’un guide de bonnes pratiques à déployer avant tout pour l’internaute. Certes, le moteur de recherche prendra en compte les optimisations mises en place sur le site, mais il faut s’attarder au maximum sur l’expérience utilisateur. Cacher du contenu aux yeux des internautes est une pratique à proscrire de nos jours. Un concurrent qui identifie cette pratique peut très bien le signaler aux moteurs de recherche.

L’internaute au cœur du référencement

Enfin, le site Internet doit avant tout s’adresser à l’internaute. Google est capable d’identifier les zones de contenu par rapport à une ligne de flottaison par exemple et même de déceler si les liens sont cliqués ou non par les internautes. En cas de doute, il est fort à parier que le site sera mis à l’écart pendant un temps pour voir comment vont réagir les internautes sur cette absence. L’internaute va-t-il reformuler sa recherche pour retrouver le site ou bien va-t-il trouver son information ailleurs auquel cas, le site ayant du contenu et des liens cachés risque fort lui aussi de devenir caché aux yeux des internautes.

N'hésitez pas à partager...Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrDigg this

Aucun commentaire

Laisser un commentaire