Catégories E-Publicité (display, emailing, affiliation…)

Réalités et perspectives de l’E-commerce en France en 2015


E-commerce en France

Bonne nouvelle ! Selon la Fevad (Fédération e-commerce et vente à distance) et Médiamétrie, dans leur baromètre trimestriel de l’audience du e-commerce en France, les ventes sur internet ont progressé de +13,7% au premier trimestre 2015 par rapport au premier trimestre 2014.

Les cyber-acheteurs toujours plus nombreux en France en 2015

Selon l’observatoire des Usages Internet de Médiamétrie, 34,7 millions d’internautes ont réalisé des achats sur Internet en France au 1er trimestre 2015, soit une augmentation de 3% en 12 mois. Selon Marc Lolivier, Délégué Général de la FEVAD : « Le développement des offres et la sécurisation des données permettent de favoriser ces comportements d’achat ». Bertrand Krug, Directeur Adjoint de Médiamétrie complète : « nous assistons à une transformation des modes d’achat qui bénéficient au développement des services de Drive. 9,4 % d’internautes se rendent sur le Top 5 des sites de drive en France au 1er trimestre 2015 contre 8,9% sur cette même période en 2014 ». Les usages évoluent et les pratiques aussi ! Leclerc Drive reste le site le plus visité en France avec 1 972 000 visiteurs uniques par mois, suivi de Carrefour Drive avec 1 419 000 visiteurs uniques.

Pour compléter ces premiers éléments, RetailMeNot. Inc. illustre par une infographie les résultats d’une enquête sur l’e-commerce en 2014 et ses perspectives en 2015-2016, réalisée par le Centre for Retail Research de Nottingham et parue en début d’année 2015.

Les principaux enseignements :

  • 52 % des internautes achètent sur le web, soit 34 millions de clients potentiels,
  • les ventes en ligne ont dépassé les 31 milliards d’euros en 2014,
  • les dépenses annuelles des e-shoppers français dépasseront les 1000 € en 2015 avec un panier moyen de 59,22€ et près de 17 commandes par an,
  • la vente en magasin continue de diminuer au profit du e-commerce (+17% prévu en 2015),

Les grandes tendances de l’e-commerce en 2015

La montée en puissance du mobile et du m-commerce

Pour preuve, sur le mobile, toujours selon la Fevad, les ventes ont augmenté de +44% au 1er trimestre 2015 par rapport au 1er trimestre 2014.

Omnicanal, transcanal … diversifier les modes de contacts

Pour Wedig, agence webmarketing, au-delà d’un vœu pieu, il s’agit d’une réalité. Les e-commerçants démultiplient les points de contacts avec leurs cibles. Référencement Google, référencement naturel sur les moteurs de recherche, e-mailing, RTB, display programmatique, retargetting, social ads (publicité sur les réseaux sociaux), rédaction de contenus … Les moyens évoluent, les contenus et messages aussi. Pour une agence conseil, il s’agit de sélectionner les moyens et contenus les plus pertinents, en phase avec la problématique annonceur, sa cible et son budget ! Objectif : transformation client !

La data pour toujours plus d’efficacité et de transformation

Les e-marchands se structurent dans ce domaine. Avantage concurrentiel à celui qui sera capable de récolter des données comportementales sur ses visiteurs. En effet, cela lui permettra de mieux connaître ses visiteurs, prospects & clients, d’analyser leurs surfs et comportements pour mieux cibler ses actions et améliorer son taux de transformation.

Social Shopping

Les plateformes sociales représentent, encore et toujours, un potentiel incroyable pour tous les e-commerçants. Ils résument à eux seuls la force de la RECOMMANDATION : l’influence de « l’autre » sur votre comportement d’achat. Prendre ou donner un avis, c’est aujourd’hui une information clé pour décider un consommateur.

Pour rappel, d’une part, 74% des acheteurs utilisent les réseaux sociaux pour se faire un avis sur les produits qu’ils veulent acheter. D’autre part, 90% des internautes accordent leur confiance aux avis postés par des acheteurs. Non, le référencement Google n’est pas mort ! 😉

Au-delà de ces 4 tendances, il ne faut pas oublier les éléments suivants

  • L’expérience utilisateur ou UX : pour favoriser la transformation, notamment l’achat sur un site web, il faut faciliter au maximum la navigation de vos clients vers vos objectifs de conversion, sans oublier : fluidité, clarté d’information, ergonomie, webdesign… Il faut soigner vos visiteurs !
  • La logistique : trouver des solutions toujours plus pertinentes pour satisfaire des clients toujours plus exigeants.
  • La sécurisation des moyens de paiement et de la data.
N'hésitez pas à partager...Share on LinkedInTweet about this on TwitterShare on FacebookShare on Google+Share on TumblrDigg this

Aucun commentaire

Laisser un commentaire